BFM Business

Assurance-chômage : la nouvelle convention validée définitivement

-

- - -

L'arrêté de la convention d'assurance-chômage, négociée en mars 2017 par les partenaires sociaux, a été publié samedi 6 mai au JO. Son application à partir du 1er octobre doit faire économiser 900 millions d'euros l'an.

L'arrêté d'agrément de la nouvelle convention d'assurance-chômage, négociée en mars 2017 par les partenaires sociaux et qui doit entrer en vigueur à partir du 1er octobre, a été publié samedi au Journal Officiel (JO). Cet arrêté avait été signé jeudi 4 mai par la ministre du Travail Myriam El Khomri.

Transcription d'un accord conclu le 28 mars par le patronat et les syndicats, à l'exception de la CGT, la convention modifie, pour trois ans, plusieurs paramètres de l'assurance chômage, comme le niveau des cotisations patronales (+0,05 point), les conditions d'affiliation au régime, la formule de calcul des allocations et les règles d'indemnisation des seniors.

Aujourd'hui, les chômeurs entrent à 50 ans dans la "filière seniors", qui leur permet de toucher leur allocation jusqu'à 36 mois au lieu de 24. Le projet d'accord recule cette borne d'âge à 55 ans, avec un palier intermédiaire, entre 53 et 55 ans, où la durée maximale passe à 30 mois avec la possibilité d'être indemnisé jusqu'à 6 mois supplémentaires si le chômeur se forme.

En rythme de croisière, la convention devrait réduire le déficit du régime de près de 900 millions d'euros par an, selon un chiffrage de l'Unédic.

Fin 2016, l'assurance chômage affichait une dette de 30 milliards d'euros et l'Unédic prévoyait, avant la signature de la nouvelle convention, des déficits de 3,6 milliards en 2017 et de 3,9 milliards en 2018.

BFMBusiness avec AFP