BFM Business

Alcatel, en difficulté, annonce des suppressions de postes

BFM Business

C’est au tour d’Alcatel-Lucent d’annoncer la suppression de 5.000 postes dans le monde afin de réaliser 750 millions d'euros d'économies supplémentaires, d'ici à fin 2013.

La semaine dernière l’équipementier télécoms annonçait l’abandon de ses objectifs financiers pour 2012. Ce jeudi, après l’annonce de la suppression de 5.000 emplois dans le monde, l’action du groupe est tombée au plus bas. Première explication, la guerre des prix et la concurrence. Alcatel est victime de la conjoncture et de son histoire. En 2006 l’ex-fleuron de l’industrie française Alcatel fusionne avec l’Américain Lucent. De cette union doit naître le numéro 1 mondial du secteur d’équipements de télécoms.

Un chiffre d'affaires en chute de 7% par rapport à 2011

Un segment peu connu du grand public mais qui nous sert pourtant au quotidien, comme les transmissions optiques, les câbles réseau mobile et Internet. Les produits du groupe sont utilisés par les opérateurs téléphoniques et les grandes entreprises. Mais depuis cette fusion le groupe a toujours été dans le rouge et les plans sociaux se sont multipliés. Ce n’est que l’année dernière qu’Alcatel dégage ses premiers maigres bénéfices. Aujourd’hui le groupe souffre, sans parvenir à redresser la barre. Avec un chiffre d'affaires en chute de 7% par rapport à 2011, Alcatel-Lucent poursuit sa descente aux enfers.