BFM Business

5 raisons de refuser une promotion

Se voir proposer davantage de responsabilités est le souhait de nombreux salariés désireux d'avancer dans leur carrière. Pourtant, dans certains cas, il vaut mieux décliner l'offre.

L'idée peut sembler saugrenue, mais pourtant toutes les promotions ne sont pas bonnes à accepter. Certes, c'est une marque de confiance de la part de votre hiérarchie. Mais ce nouveau poste implique forcément des changements au niveau des responsabilités, peut-être de rejoindre une nouvelle équipe, mais aussi des déplacements plus fréquents. Et ces nouvelles fonctions s'accordent-elles avec votre plan de carrière ? Avant de répondre positivement à cette proposition, mieux vaut se pencher sur les avantages et inconvénients plutôt que de se retrouver en mauvaise position. Selon les experts du cabinet Robert half, il existe 5 vraies raisons de refuser une promotion :

> Le poste ne vous motive pas plus que cela

Le contenu du poste vous convient, mais pas la rémunération. Ou à moins que cela soit l'inverse. Pas la peine d'insister. "On ne démarre pas dans un nouveau poste avec une grosse frustration", rappelle les experts de Robert Half.

> Cela va nuire à votre vie privée

Cette promo exige un fort investissement personnel, autrement dit des journées à rallonge. Avec en plus des déplacements fréquents. Ce qui va vous tenir éloigné de votre famille, qui pour de multiples raisons, a besoin de votre présence. Réfléchissez bien à ce que vous mettez en balance. Voulez-vous risquez d'avoir faire face à un divorce pour ce nouveau poste ?

> La promotion pourrait virer au siège éjectable

Sur le papier, tant au niveau missions,rémunération que des avantages, tout est génial. Sauf que votre futur N+1 a la réputation d'avoir essuyé tous ses collaborateurs. Voilà pourquoi au poste qu'on vous propose personne ne reste plus de 6 mois. C'est d'ailleurs pour cela que, en dernier recours, on vous le propose. Fuyez!

> Cette promotion a tout d'une mise au placard déguisée

On vous propose de rejoindre un département en perte de vitesse depuis des années ou avec des perspectives d'évolutions bouchées. L'augmentation accordée est si faible que vous avez du mal à y croire. Gare aux pièges des promotions guidées par une vision à court-terme plutôt que par une logique de carrière. Dites non.

> Ce poste ne correspond pas à votre plan de carrière

Vous rêvez de devenir directeur financier et on vous propose une place de responsable à la comptabilité. Comment allez-vous revenir sur vos rails dans deux ou trois ans? Déclinez l'offre.

Pour vous rassurer, sachez que vous ne serez pas le premier à refuser une promotion. Des personnalités l'ont fait avant vous. Jacques Delors a refusé de présenter à la présidentielle et il affirme ne l'avoir jamais regretté. Autre exemple, la journaliste Melissa Theuriau qui a refusé le 20 h de TF1 pour se consacrer au documentaire. Elle aussi est très contente de son choix.

Dans tous les cas, pour que la pilule soit plus facile à avaler auprès de votre hiérarchie, ne vous étalez pas trop sur les motifs du refus. Avancez qu'il s'agit de raisons personnelles, sans rentrer dans le détail. On peut difficilement vous en vouloir si vos raisons sont personnelles.

L.C. avec C.C.