BFM Business

5 jobs méconnus qui permettent de gagner 100.000 euros par an

Le cabinet de recrutement Robert Half a identifié plusieurs postes d'encadrement comme le gestionnaire de contrat ou le responsable administratif et financier, dont les salaires annuels peuvent aller jusqu'à 100.000 euros et plus.

Le cabinet de recrutement Robert Half a identifié plusieurs postes d'encadrement comme le gestionnaire de contrat ou le responsable administratif et financier, dont les salaires annuels peuvent aller jusqu'à 100.000 euros et plus. - Avaya

Responsable sécurité informatique, gestionnaire de contrats ou responsable conformité et contrôle interne... Ces fonctions réservées à des cadres confirmés ont le vent en poupe. Pour attirer les candidats, les entreprises se montrent très généreuses, selon le cabinet de recrutement Robert Half.

En cette rentrée, l'emploi des cadres se porte plutôt bien. L'Apec a vu le nombre des offres emploi qu'elle publie sur son site progresser de 12% entre juin 2015 et mai 2016. Mais certains fonctions ont particulièrement le vent en poupe. Le cabinet de recrutement Robert Half a notamment identifié cinq postes pour lesquels des candidats souhaitant changer d'entreprise seraient en mesure de particulièrement bien renégocier leur salaire. "Connaître les emplois les plus sollicités ou les mieux rémunérés, permet de mieux se positionner, de mieux négocier et aussi de faire évoluer sa carrière dans le bon sens" explique Olivier Gélis, directeur général de Robert Half. Dans les cinq fonctions mentionnées ci-dessous, les rémunérations annuelles brutes atteignent, voire dépassent aujourd'hui 100.000 euros, part variable incluse. Revue de détail.

  • Responsable sécurité des systèmes d'information. Ce cadre spécialisé doit avoir un solide bagage technique d'ingénieur ou d'informaticien. Son ennemi est le pirate informatique ou... le salarié qui écrit son mot de passe sur un post it, collé à son écran. Garant de la sécurité des systèmes informatiques de l'entreprise, il a aussi pour mission d'éduquer les salariés. Il devra savoir à la fois imposer des règles internes de sécurité strictes et gérer la latitude d'actions nécessaire à certains métiers ou fonctions de l'entreprise (télétravail, cadres dirigeants). Selon son expérience, son salaire fixe brut annuel varie de 70.000 à 100.000 euros (6-10 ans) ou de 100.000 à 150.000 euros (plus de 10 ans).
  • Gestionnaire de contrat. Ce métier de juriste est récent. "On en parle depuis une dizaine d'années en Europe et il connaît une croissance exponentielle en France" explique le cabinet de recrutement qui a réalisé l'étude. Cette fonction consiste à s'assurer de la bonne exécution d'un contrat passé par l'entreprise avec un prestataire. Elle est née de la multiplication des contrats de sous-traitance informatique. Ce poste s’adresse aux juristes ayant au moins 5 ans d’expérience dans la rédaction et la négociation de contrats complexes. Un juriste expérimenté, bénéficiant d'une ancienneté supérieure à 10 ans, peut espérer négocier un salaire brut annuel allant de 80.000 à 95.000 euros, plus une part de variable de 10 à 15% du salaire ce qui permet d'atteindre 100.000 euros l'an.
  • Responsable administratif et financier. Ce poste existe essentiellement dans les PME. Véritable bras droit du dirigeant, il a pour rôle essentiel d’organiser et superviser les services administratifs, comptables et financiers de la PME/PMI dans laquelle il officie. Parfois, ses responsabilités sont élargies à d’autres services tels que les achats et la logistique, la paye ou l’informatique. Pas une décision stratégique (investissement, acquisition) ne se prendra dans l'entreprise sans que l'on ne recueille son avis. Le salaire annuel de ce cadre "incontournable" varie de 70.000 à 120.000 euros lorsque la PME réalise entre 50 et 100 millions d'euros.
  • Responsable conformité et contrôle interne. Au quotidien, ce cadre peut, pour ses collègues, passer pour l'empêcheur de tourner en rond. Garant en interne du respect des procédures internes et réglementations extérieures de tout type, il doit allier rigueur mais aussi souplesse. Il sera l'interlocuteur de l'entreprise vis-à-vis des autorités externes de tutelle réglementaires lorsqu'elles existent. De formation juridique ou école de commerce, il peut prétendre à un salaire annuel brut de 70.000 à 100.000 euros s'il a 6 à 10 ans d'expérience. Il dépassera les 100.000 euros au-delà de 10 ans d'expérience
  • Directeur/trice comptable chargé(e) de gérer la transition numérique. Les services financiers des entreprises sont en pleine transformation numérique. "Souvent, les entreprises ne peuvent embaucher un directeur comptable et cherche donc des experts pouvant mener cette mission limitée dans le temps" explique-t-on chez Roberft Half. Garant du respect des normes comptables et juridiques de l'entreprise, ce directeur sera amené à automatiser les processus comptables dans des centres de services de prestataires externes, situés à l'étranger, afin d'optimiser les coûts. L'expérience se paie cher pour cette fonction. Au-delà de 20 ans dans le métier, le salaire fixe annuel varie de 120.000 à 145.000 euros.
Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco