BFM Business

2016 s'annonce comme un bon cru pour les augmentations

-

- - Jens Ulrich Koch - AFP

Au niveau mondial, les salariés peuvent espérer décrocher 2,5% d'augmentation l'année prochaine, selon les prévisions de Korn Ferry Hay Group. En France, ce sera nettement moins.

L'année 2015 tirant à sa fin, les salariés se demandent quelles perspectives salariales leur offre l'année prochaine. Selon les prévisions réalisées au niveau mondial par la société de conseil Korn Ferry Hay Group, les employeurs vont se montrer plus généreux que les années précédentes. Ils tablent sur une augmentation des salaires de 2,5 %, soit la plus forte hausse depuis 3 ans.

Naturellement, les situations varient selon les pays. En Europe, les salariés devraient voir leur rémunération progresser en moyenne de 2,8%. "Soit 2,3% en réel si l'on tient compte d'une inflation de 0,5%" soulignent les auteurs. En France, les employeurs vont se montrer nettement moins généreux, puisqu'ils tablent sur 1,9% seulement d'augmentation (soit 1,7% d'augmentation réelle en tenant compte de l'inflation). C'est un point de moins que ce que les Allemands devraient récolter.

De fortes hausses au Vietnam

C'est en Asie que les hausses seraient les plus fortes, avec une augmentation moyenne des salaires qui devrait s'établir à 6,5%. Ce qui n'est pas une nouvelle si positive: en 2015, les entreprises avaient donné 0,4% de plus. C'est le Vietnam qui offre les meilleures perspectives, avec une hausse de 7,3%, suivi par la Chine avec 6,3% et la Thaïlande avec 6,1%. En Inde, les salariés devront se contenter d'une hausse de 4,7%. Mais ce chiffre marque une très nette amélioration du niveau des augmentations puisqu'en 2014, la hausse n'était que de 2,1% et de seulement 0,2% il y a deux ans.

"L'Asie continue d'être le moteur de la croissance des salaires dans le monde. (…) Dans les économies émergentes il existe un besoin crucial en salariés compétents, d'où des hausses de salaires liées à la raréfaction de ces salariés" commente dans une note Philipe Spriet, Global Managing director pour la division Productized Services de Hay Group.

Le Moyen-Orient offre également de belles perspectives, "en dépit de la baisse des prix du pétrole et des conflits environnants". Cela se traduit par des hausses de 5% au Koweit, au Qatar et en Arabie Saoudite.

C.C.