BFM Business

Jean-Yves Le Drian: "À ce stade, il n'y a pas de justification" pour un nouveau report du Brexit

Jean-Yves Le Drian

Jean-Yves Le Drian - LUDOVIC MARIN / AFP

Alors que doit se tenir deux votes cruciaux au Parlement britannique, le ministre des Affaires étrangères a appelé les députés d'outre-Manche à se prononcer "le plus vite possible" sur l'accord de Brexit conclu entre Bruxelles et Londres.

"Aujourd'hui, à l'heure où nous parlons, à ce stade, nous estimons qu'il n'y a pas de justification pour une nouvelle extension" du délai pour la mise en oeuvre du Brexit, a estimé ce mardi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Répondant à la question d'un député à l'Assemblée nationale, il a ajouté: "Cela fait trois ans qu'on attend cette décision. Il importe qu'elle soit aujourd'hui annoncée, parce que sinon il n'y aura pas d'application, sauf le no deal, qui n'est pas la solution que nous préférons".

"Qu'ils nous disent [...] si c'est oui ou si c'est non"

"La question principale, il faut la renvoyer aux Britanniques, et qu'ils nous disent aujourd'hui, le plus vite possible, si c'est oui ou si c'est non", a ajouté le chef de la diplomatie française.

A Londres, le Premier ministre britannique Boris Johnson a menacé mardi de retirer le projet de loi sur son accord de Brexit et de demander des élections anticipées si les députés refusaient d'adopter le compromis négocié à l'arraché avec les 27 autres pays membres de l'Union européenne. Les députés britanniques ont refusé samedi de se prononcer sur l'accord dans son ensemble. 

Mardi, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a estimé que l'Union européenne avait fait "tout ce qui était en (son) pouvoir" pour assurer un départ ordonné du Royaume-Uni. 

P.L avec AFP