BFM Business
Union européenne

Bientôt des visages d’Européens célèbres sur nos billets

Le graphisme des billets en euro bientôt revu?

Le graphisme des billets en euro bientôt revu? - INA FASSBENDER © 2019 AFP

La Banque centrale européenne veut revoir leur graphisme, sans exclure une nouvelle série dédiée aux personnalités et monuments célèbres.

Après l’euro scriptural en 2019, la monnaie unique sous forme de pièces et de billets fêtera ses 20 ans le 1er janvier 2022. L’occasion pour la Banque centrale européenne d’en repenser le design. Selon une information des Echos, l’Eurosystème qui regroupe la BCE et les banques centrales nationales des 19 pays de la zone euro, réfléchit à intégrer des portraits d’Européens et Européennes célèbres sur ses billets, voire des monuments connus à travers le continent.

L'information a été confirmée par la BCE elle-même plus tard dans la mâtinée. "La BCE prévoit de redessiner les billets de banque en euros (...) dans le cadre d'un processus qui devrait aboutir à une décision finale en 2024", a-t-elle expliqué ce lundi en annonçant à cette fin un processus de consultation. "Après vingt ans, il est temps de revoir l'aspect de nos billets pour les rendre plus parlants pour les Européens de tous âges et de toutes origines", a déclaré la présidente de l'institut, Christine Lagarde, citée dans un communiqué.

Un groupe de 19 experts a été nommé. Ces experts seront chargés de proposer des thèmes d'illustration dans les domaines de "l'histoire, des sciences naturelles et sociales, arts visuels et technologie". Ces propositions seront ensuite soumises à la consultation des citoyens européens. Enfin, un concours de design sera organisé, dont le résultat fera lui aussi l'objet d'une consultation publique, avant une décision finale en "2024", entérinée par le conseil des gouverneurs de la BCE.

Trois thèmes envisagés lors de la création de l'euro

Pour connaître l’origine du design actuel, il faut remonter à 1994. A l’époque, le Conseil de l’Institut monétaire européen demande à un groupe de travail de lui soumettre des propositions concernant les thèmes qui pourraient illustrer la série des billets en euros. De ces thèmes devaient ressortir "un sentiment d’unité" ou d’appartenance à une "famille", explique la Banque centrale européenne dans un document intitulé "L’avènement de l’euro, notre monnaie".

Dix-huit thèmes ont initialement été retenus mais ceux qui avaient "une connotation nationale ou semblaient promouvoir l’intérêt national de certains pays" ont été écartés. Si bien que seulement trois thèmes ont été conservés en 1995: "Epoques et styles architecturaux en Europe" avec une face du billet montrant "le portrait d’hommes et de femmes ordinaires emprunté à des tableaux et des dessins d’artistes européens des différentes époques". L’autre face aurait, elle, représenté "un style architectural".

Le second thème retenu, "L’héritage de l’Europe", prévoyait une face du billet montrant des "hommes et des femmes célèbres des siècles passés" tandis que sur l’autre face aurait figuré "une œuvre ou une réalisation relevant de domaines aussi variés que la musique, la peinture, les sciences, l’architecture, la littérature, la médecine et l’éducation". Enfin, le troisième thème "Abstrait moderne" s’articulait "autour de figures géométriques et d’éléments graphiques non figuratifs".

C’est finalement le thème "Epoques et styles architecturaux en Europe" qui a été validé. Après quoi, 29 graphistes se sont réunis en 1996 pour réaliser 44 maquettes présentées à un jury d’experts indépendants en mercatique, stylique et histoire de l’art. La plupart des maquettes représentant des portraits ont été écartées. Et pour cause, le jury a estimé que "même une très légère ressemblance avec une personne réelle pourrait être interprétée comme l’expression d’une préférence nationale".

Exemples de maquettes envisagées pour les billets en euro
Exemples de maquettes envisagées pour les billets en euro © BCE
Exemples de maquettes envisagées pour le graphisme des billets en euro
Exemples de maquettes envisagées pour le graphisme des billets en euro © BCE

"Plus l’acceptation d’un billet est rapide, plus il inspire confiance"

Le graphisme de l’Autrichien Robert Kalina, qui allait finalement être sélectionné, a été classé deuxième par le jury qui a expliqué à son sujet: "Il représente clairement la monnaie européenne. Bien qu’il se fonde sur une seule idée principale sur le plan graphique, il se distingue par une sélection intéressante et cohérente de motifs architecturaux. (…) L’utilisation judicieuse des couleurs et les gros chiffres permettent de différencier très nettement les coupures".

Au cours d’une consultation de 1896 citoyens de la zone euro âgés de 15 à 86 ans, trois quarts des sondés ont estimé que le graphisme de Robert Kalina exprimait le mieux l’idée européene tandis "qu’un tout petit nombre" d’entre eux "ont déclaré qu’ils leur rappelaient une région ou un pays en particulier", détaille la BCE. Enfin, 6 personnes interrogées sur 10 ont jugé que cette série "inspirait confiance". Or, "il est intéressant de noter qu’en général –comme le montrent certaines études- plus l’acceptation d’un billet est rapide, plus il inspire confiance", souligne l’institution monétaire.

Aujourd’hui, l’euro est la seule grande monnaie à ne pas faire figurer de personnalités célèbres sur ses billets. Si ce choix a été fait pour ne pas attiser la jalousie entre les Etats membres de la zone euro, beaucoup s’accordent à dire qu’il reflète le manque d’unité de l’UE. En 2013, une nouvelle série de billets a été lancée avec le visage de la déesse Europe apparaissant en filigrane à droite du recto. Le nouveau projet de la BCE qui pourrait être rendu public dans les prochains jours irait beaucoup plus loin avec des portraits clairement identifiables sur les nouveaux billets. Reste à savoir si les membres de l’Eurosytème parviendront à se mettre d’accord sur le choix de ces personnalités.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis avec AFP Journaliste BFM Eco