BFM Business

Une banque russe ayant financé le FN placée en faillite

Wallerand de Saint-Just, le trésorier du FN, pourrait de nouveau avoir recours à des prêts étrangers pour financer les campagnes de 2017.

Wallerand de Saint-Just, le trésorier du FN, pourrait de nouveau avoir recours à des prêts étrangers pour financer les campagnes de 2017. - Miguel Medina - AFP

En 2014, l'établissement avait prêté 9 millions d'euros au parti dirigé par Marine Le Pen. Il s'est depuis vu retirer sa licence bancaire.

Le Front national vient de perdre l'un de ses hypothétiques soutiens financiers. La banque centrale de Russie a en effet annoncé vendredi avoir placé en faillite la banque FRCB, qui avait prêté en 2014 neuf millions d'euros au parti français.

La Banque de Russie a indiqué dans un communiqué avoir retiré la licence bancaire de l'établissement et nommé une administration temporaire en raison d'un niveau de capital insuffisant.

Un coup dur pour le trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, qui avait indiqué début juin que Marine Le Pen et l'ensemble du parti "s'inquiétaient" de devoir recourir à nouveau à une banque étrangère pour financer ses campagnes électorales en 2017.

Le secteur financier russe en difficulté

FRCB avait été créée en 1996 sous le nom de Première banque tchéco-russe en vue de financer les projets de coopération entre la Russie et la République tchèque.

Actuellement contrôlée par l'homme d'affaires Roman Popov, elle est classée 126e en Russie sur plus de 600 banques par ses actifs.

La crise économique et monétaire que traverse actuellement la Russie a accéléré le grand ménage entrepris par la banque centrale dans le pléthorique secteur financier russe, qui compte des centaines d'établissements fragiles et parfois opaques. Une centaine de banques ont été mises en faillite l'an dernier par la banque centrale et la tendance s'est poursuivie lors de la première moitié de l'année 2016.

Face aux coûts galopants de ces faillites, l'organisme chargé d'assurer les dépôts, abondé par les établissements financiers, a dû demander un nouveau crédit auprès de la banque centrale.

Y.D. avec AFP