BFM Business

"Venez chez nous!": redoutant la grève, des petits commerçants en appellent aux Français pour survivre

-

- - PATRICK HERTZOG / AFP

Dans une tribune publiée dans "Le Parisien", le syndicat des artisans, commerçants et dirigeants de TPE lancent un appel à la "réconciliation" pour leur permettre de survivre après plusieurs mois de mobilisation sociale.

Ils sont pris à la gorge. Dans Le Parisien ce dimanche, le syndicat des indépendants et des TPE, qui représente les artisans, les commerçants et les dirigeants de TPE de France, explique que les mouvements sociaux de ces derniers mois tuent leurs affaires. À l’approche de Noël, période cruciale pour leurs ventes, ils appellent à la trêve.

"Depuis plus d'un an, nous voyons tous les samedis défiler sous nos fenêtres des gilets jaunes, des avocats, des forces de l'ordre, des infirmiers… et nos clients tourner les talons", lit-on dans leur tribune. 

Un peu plus loin, ils rapportent que de Lille à Bordeaux en passant par Rouen, Paris et Bordeaux, les petits commerces ont vu leur chiffre d’affaires chuter de 20 à 30% en moyenne.

"Certains d'entre nous sont noyés sous les frais bancaires, peinent à rembourser leur emprunt et ont même fermé boutique", déplorent-ils.

"Venez chez nous!"

Dans ce contexte, la mobilisation qui se prépare contre la réforme des retraites leur fait craindre pour leur "survie". Or "la période des fêtes de fin d'année doit rester un moment de réconciliation, ne l'oublions pas", plaident-ils.

D’autant que les grèves et manifestations ne sont pas les seules embûches qu’ils rencontrent dernièrement. "Que deviendront les commerces de proximité avec la multiplication des plates-formes de vente en ligne? Que deviendront les commerçants lorsque toutes les caisses automatiques auront envahi le pays? Que deviendrons-nous quand les hypermarchés auront fait le vide autour d'eux en ouvrant tous le dimanche?", se demandent-ils.

Pour conclure, les commerçants et artisans lancent le même message qu’Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’État à l’Économie, la semaine dernière: ils enjoignent les Français à faire leurs courses de Noël dans les commerces de proximité. "Parce que le mois de décembre est crucial pour nos activités et parce que nous avons tout préparé pour que vos fêtes de fin d'année soient réussies, venez chez nous!"

Nina Godart