BFM Business

Selon l'Insee, une personne seule vit avec 1735 euros par mois en moyenne

Le salaire est la première motivation des travailleurs français

Le salaire est la première motivation des travailleurs français - Philippe Put- Flickr - CC

En 2017, le niveau de vie médian des Français était de 20.820 euros par an selon l'Insee. Les 10% les plus aisés disposaient eux de 3184 euros par mois

Quel est le revenu médian des Français? Dans son étude annuelle qui porte sur 2017, l'Insee apporte une réponse précise. Voici deux ans, le revenu médian des Français était de 20.820 euros par an pour une personne seule. Dit autrement, un célibataire sur deux vit en France avec moins de 1735 euros par mois. Pour un couple avec deux enfants de moins de quatorze ans le revenu média atteignait, toujours en 2017, 3.644 euros par mois.

Le niveau de vie médian a ainsi augmenté par rapport à 2016 de 0,4 % en euros constants, c’est-à-dire en corrigeant de l'inflation. Toujours en prenant en compte la hausse des prix, la hausse reste modeste mais réelle par rapport à 2008, année de la crise économique. Elle atteint 0,7%. On parle ici du niveau de vie médian avant redistribution, c'est-à-dire avant le paiement des impôts et la réception des prestations sociales. 

Dans le détail, en 2017, 10% des Français disposaient de moins de 11.190 euros par an, soit 932 euros par an (toujours avant réception des prestations sociales), en hausse de 0,4% sur un an. En revanche, il reste légèrement inférieur à son niveau de 2008. Avant redistribution, le niveau de vie des 10% les plus modestes est 13,3% plus bas qu'en 2008, mais en intégrant les prestations sociales, l'écart n'est plus que de 1,3% avec 2008. Ce sont les 20% de Français les plus modestes qui ont le plus souffert de la crise note l'Insee soulignant la hausse du chômage qui les a davantage touché que les autres. 

La pauvreté reste stable

Les plus aisés s'en sortent mieux sur la période. Les 10% de Français les plus aisés ont gagné en moyenne 38.210 euros en 2017, soit 3184 euros par mois (+0,7%). Malgré la crise économique, la progression du niveau de vie des plus aisés qui a débuté au milieu des années 2000 s’est poursuivie jusqu’en 2011, note l'Insee. Depuis, il augmente un peu moins vite que la médiane (+ 0,3 % par an en moyenne depuis 2013).

Au final les inégalités sont restés quasiment stables en 2017. L'indice de Gini qui sert à mesurer le niveau d'inégalité de répartition de revenu sur une population était de 0,288 en 2016 contre 0,289 en 2017. Pour rappel, 0 étant un niveau d'égalité parfaite où tous les salaires, les revenus, les niveaux de vie seraient égaux, 1 étant le niveau d'inégalité absolue. Les inégalités de niveau de vie ont fortement augmenté après la crise économique de 2008, qui a touché en premier lieu les ménages les plus modestes.

En 2017, 8,9 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté monétaire (60 % du niveau de vie médian de la population), et s’élève en 2017 à 1041 euros par mois. Il correspond à un revenu disponible de 2186 euros par mois pour un couple avec deux enfants de moins de quatorze ans. Le taux de pauvreté monétaire, c’est-à-dire la part de personnes pauvres dans la population, est quasi stable en 2017. Elle s’élève à 14,1%, soit un Français sur sept.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco