BFM Business

Indemnité inflation: pourquoi certains Français vont toucher plus que 100 euros

La prime est réservée à ceux qui touchent moins de 2000 euros de revenu mensuel. Mais le dispositif permettra à certains de toucher plus d'une fois l'indemnité

Article mis à jour samedi à 18h39, après des précisions apportées par Bercy

Éviter l'usine à gaz. C'était la volonté du gouvernement quand il a annoncé jeudi la mise en place de cette nouvelle indemnité inflation de 100 euros: tous ceux qui touchent moins de 2000 euros par mois vont la percevoir. Mais si le principe est simple, son application peut s'avérer plus complexe pour certains cas particuliers.

Résultat: certains pourrait la toucher deux fois. Alors qui seront ces heureux bénéficiaires? Et bien d'abord ceux qui ont plusieurs employeurs, qui leur versent chacun moins de 2000 euros. Idem pour un indépendant qui est aussi salarié. Il pourra toucher 100 euros de l’Urssaf (s’il répond aux conditions prévues pour les indépendants) et 100 euros de son employeur. Il en va de même pour un salarié qui cumule un emploi avec sa retraite.

Un "effet de bord" assumé à Bercy

On admet au ministère de l’Economie et des Finances qu’il s’agit d’un effet de bord difficile à éviter, dès lors que l'objectif assigné à ce coup de pouce était de faire simple, rapide et efficace. Après s’être penché ce samedi sur le sujet, une première solution a été trouvée pour limiter l’impact financier de cet effet de bord: les salariés ayant plusieurs employeurs devront choisir celui qui devra leur verser l’indemnité. A Bercy, on reconnaît que certains salariés resteront tentés de multiplier les demandes mais en prenant le risque d’être rattrapés par le fisc lors d’un contrôle ultérieur.

Pierre Kupferman