BFM Business

Grève: des faux contrôleurs RATP sévissent dans les couloirs des métros et RER

-

- - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Des individus ont usurpé l’identité de contrôleurs RATP ce lundi matin à la station de métro RER Auber, nous a indiqué la porte-parole de l'entreprise ce lundi. La régie conseille aux usagers un moyen infaillible pour savoir si on a bien affaire à un vrai contrôleur RATP.

À chaque jour sa polémique sur Twitter. Ce lundi 16 décembre, plusieurs utilisateurs du réseau social s’indignent qu’il y ait eu des contrôles de titres de transports ce matin à la station Auber. En pleine grève, alors que les métros et les RER fonctionnent à peine. "Ça porte un mot : la honte", s’énerve l’un d’eux. Sauf que les individus qui ont demandé leur passe Navigo aux usagers des transports franciliens ce matin n’étaient pas des agents de la RATP.

"Ce ne sont pas de vrais contrôleurs, mais des gens qui ont usurpé leur identité", nous explique ce soir la régie des Transports parisiens. "Nous sommes régulièrement confrontés à des groupes de vendeurs à la sauvette de faux titres de transport. Ce matin, à la station Auber, ils ont apparemment tenté de se faire passer pour des agents, et de contrôler les usagers du métro. Nos équipes de sécurité RATP les ont chassé hors de la station", précise la porte-parole du groupe.

Contrôler n'est pas la priorité 

La régie précise qu’en période de grève, le contrôle des titres de transport n’est pas la priorité de ses agents. "En ce moment, les consignes que nous donnons à nos 1200 agents en gilet vert est de rassurer les voyageurs, de les aider et de les guider", continue la RATP.

Pour ce matin, la porte-parole ne peux pas confirmer que ces usurpateurs ont tenté d’extorquer des amendes à ceux qui n’avaient pas de titre de transport. Elle ne sait pas non plus si ces individus étaient en civil ou s’ils avaient des tenues de contrôleurs. 

Dans le doute, la RATP donne un moyen infaillible aux usagers pour savoir s’ils ont affaire à un contrôleur ou un escroc: demander à l’agent sa carte d’assermentation. En effet, les personnels RATP habilités à contrôler les titres de transport des usagers sont obligatoirement assermentés et ont reçu une carte officielle qui en atteste après leur serment devant le tribunal.

Nina Godart