BFM Business

Bruno Le Maire: les gilets jaunes "ont eu un impact sévère sur l'activité économique"

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Le mouvement des gilets jaunes qui a débuté le 17 novembre a eu un impact sévère sur l'activité du pays, déplore le ministre de l'Economie.

Les gilets jaunes ont bien eu un impact sur l'économie. Bruno Le Maire a estimé lundi que les perturbations liées au mouvement exerçaient un "impact sévère" sur l'activité économique à l'échelle nationale.

"Le constat de l'ensemble des secteurs économiques est clair: les événements récents ont eu un impact sévère sur l'activité économique nationale", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances lors d'un point presse à l'issue d'une réunion avec les représentants des organisations patronales et de différentes fédérations professionnelles particulièrement pénalisées par ce mouvement.

Un "impact sévère" ressenti non seulement "en métropole mais également dans certains départements d'Outre-mer, je pense en particulier à La Réunion", a-t-il précisé.

Trop tôt pour estimer l'impact sur le PIB

Selon Bruno Le Maire, il est encore "trop tôt" pour estimer les répercussions de ce mouvement sur la croissance du produit intérieur brut (PIB) du quatrième trimestre.

Mais "dans la grande distribution, la perte de chiffre d'affaires a été de 35% le samedi 17 novembre et de 18% le samedi 24 novembre, assure le ministre de l'Economie. Dans la semaine, elle s'est échelonnée entre 8% et 15%", a-t-il ajouté. La perte de chiffre d'affaires pour les artisans boulangers, bouchers, coiffeurs est estimé quant à elle entre 60 et 70%. Dans la restauration, le chiffre d’affaires serait en baisse de 50% sur les deux samedis.

Le ministre de l'Economie a déclaré avoir réactivé la cellule de continuité économique, qui permet notamment aux entreprises les plus pénalisées de bénéficier de facilités comme l'étalement d'échéances fiscales ou sociales ou de mettre en place des mesures de chômage partiel, par exemple.

"Nous allons, avec Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, faire en sorte que cette liberté de commerce et de circulation soit garantie sur le pays pour permettre à l'activité économique de poursuivre son cours", a souligné Bruno Le Maire.

F.B. avec AFP