BFM Business

Assurance chômage, la réforme va baisser les statistiques "artificiellement" selon Martinez

Philippe Martinez

Philippe Martinez - Thomas Samson - AFP

Alors qu'il ne s'était pas encore exprimé sur la réforme de l'assurance chômage, Philippe Martinez a vivement critiqué une réforme à vocation uniquement "statistique".

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a critiqué sur France 2 vendredi la réforme "statistique" de l'assurance chômage, une réforme qui va faire baisser les chiffres du chômage "artificiellement". "Aujourd'hui, 57% des chômeurs ne sont pas indemnisés. Avec cette mesure, c'est 300.000 chômeurs de plus qui vont sortir de l'indemnisation", a estimé le leader syndical.

En déplacement à Genève en début de semaine à l'Organisation internationale du travail, il ne s'était pas encore exprimé sur la réforme dévoilée mardi. Le gouvernement "veut inciter ceux qui sont privés d'emploi à prendre n'importe quel boulot, y compris les tout petits boulots mal payés. C'est le système anglo-saxon", a-t-il dit, partageant la "colère" de ses homologues syndicaux.

"On n'est pas au chômage par plaisir"

Avec cette réforme, "on va faire baisser les statistiques du chômage artificiellement", a ajouté Philippe Martinez. "On n'est pas au chômage par plaisir", a insisté le numéro un de la CGT, invitant le gouvernement à rétablir l'impôt sur la fortune, plutôt que de "culpabiliser" les précaires.

La semaine prochaine, son syndicat appelle à un rassemblement mercredi, au lendemain d'un autre, organisé par la CFDT. Interrogé sur cette division, il a reconnu que la réforme de l'assurance chômage nécessitait "une riposte importante et massive du mouvement social". "On est en train de réfléchir pour qu'il y ait une rentrée à la hauteur des attaques du gouvernement", a ajouté Philippe Martinez, sans plus de détail. 

Hugo Baudino avec AFP