BFM Business

Retour de l'inflation: ce que prévoit la BCE

Mario Draghi est attendu au tournant

Mario Draghi est attendu au tournant - Daniel Roland - AFP

"La Banque centrale européenne tenait ce jeudi 2 juin une conférence lors de laquelle son président Mario Draghi a livré ses dernières prévisions économiques. La BCE é relevé ses prévisions d'inflation et de croissance pour 2016."

La Banque centrale européenne (BCE) a laissé, comme prévu, ses taux directeurs inchangés. Depuis 2011, l'institution européenne n'a eu de cesse d'aller de plus en plus loin pour tenter de relancer une économie et une inflation chancelantes. Malgré des mesures fortes, elle peinait à refaire gonfler les prix en zone euro et restait encore loin de son objectif: une inflation de 2%. 

Ce jeudi 2 juin, l'horizon s'est légèrement éclairci pour les prix en zone euro cette année, et la Banque centrale européenne (BCE) a révisé en hausse sa prévision d'inflation, à 0,2% contre 0,1% précédemment. Pour 2017 et 2018, les prévisions d'inflation restent inchangées par rapport à celle de mars, à 1,3% et 1,6% respectivement.

En revanche si les services de la BCE ont révisé en hausse leur prévision pour la croissance du PIB de la zone euro cette année, à 1,6% - la précédente prévision datant de mars était de 1,4% - celle pour 2017 demeure inchangée, à 1,7%. Et pour 2018 elle passe à 1,7%, contre 1,8% en mars.

> Grèce: la BCE attend les réformes

La Banque centrale européenne (BCE) attend la mise en oeuvre effective d'un certain nombre de mesures et réformes en Grèce avant de rétablir un mécanisme qui facilite le financement des banques hellènes, a déclaré son président Mario Draghi. "Quand les actions préalables auront été mises en oeuvre, le conseil des gouverneurs prendra une décision qui conduira au rétablissement" de ce régime d'exception, suspendu en février 2015, a dit Mario Draghi à Vienne.

Beaucoup d'observateurs comptaient sur ce geste déjà ce jeudi. Il faudra maintenant attendre au moins la prochaine réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, le 21 juillet.

> Brexit: la BCE prête à tout

La BCE souhaite que le Royaume-Uni reste membre de l'Union européenne, mais se tient prête à "toutes les éventualités" avant un référendum britannique le 23 juin sur cette question, a déclaré jeudi son président Mario Draghi. "La BCE est d'avis que le Royaume-Uni devrait rester dans l'Union européenne. Le Royaume-Uni et l'Union européenne profitent mutuellement l'un de l'autre", a déclaré Mario Draghi. Mais quel que soit le choix des électeurs britanniques, "la BCE est prête à toutes les éventualités", a assuré le banquier central.

J.M.