BFM Business

Pourquoi Leclerc n'ouvrira pas tous ses hypermarchés le dimanche 

Invité de BFMTV et RMC ce mardi, Michel-Edouard Leclerc s'est positionné contre une ouverture systématique le dimanche. Pour des raisons économiques, mais pas seulement.

Alors que les hypermarchés Carrefour pourraient ouvrir le dimanche, Leclerc suivra-t-il le mouvement? Invité de BFMTV et RMC ce mardi, Michel-Edouard Leclerc, le patron de l'enseigne, s'est montré très clair: "La réponse est non. La loi nous va".

"Les magasins qui vendent de l’alimentaire ont (déjà) le droit d’ouvrir le dimanche matin" a-t-il rappelé. "Il y aurait bien certains centres Leclerc, dans certaines zones, qui aimeraient pouvoir ouvrir, mais globalement on a décidé que non". "On a des valeurs, nos salariés ont droit d’avoir un jour de repos en famille. Et figurez-vous que nous, les patrons, ça nous plait aussi. (...) Je suis militant de la vie familiale et amicale, le dimanche doit être un jour partagé".

Mais les raisons sont également économiques. "Si tout le monde se met à ouvrir le dimanche, les marges dans la distribution vont augmenter", a expliqué le dirigeant. "Il n’y a pas assez de gâteau pour nourrir tous ces magasins ouverts le dimanche, avec des salaires surpayés. Il y a une sorte d'irréalisme, de naïveté". "On a les moyens, mais ça va coûter plus cher", a-t-il indiqué. 

Y.D.