BFM Eco

Trois compagnies aériennes vietnamiennes signent pour 21 milliards de dollars de contrats avec les Etats-Unis

VietJet achètera 100 Boeing 737-Max tandis que Vietnam Airlines a conclu un accord avec l'entreprise américaine Sabre Corp dans les secteurs des services et de la technologie

VietJet achètera 100 Boeing 737-Max tandis que Vietnam Airlines a conclu un accord avec l'entreprise américaine Sabre Corp dans les secteurs des services et de la technologie - Nhac NGUYEN / AFP

Les compagnies aériennes vietnamiennes Vietjet, Bamboo Airways et Vietnam Airlines ont signé avec des entreprises américaines des contrats pour l'achat d'avions et de maintenance d'une valeur de 21 milliards de dollars.

La rencontre entre Donald Trump et Kim Jong Un aura permis aux entreprises aéronautiques américaines de faire des affaires. Selon un haut responsable de la Maison Blanche, trois compagnies aériennes, Vietjet, Bamboo Airways et Vietnam Airlines, ont passé des commandes avec des groupes américains pour un montant de 21 milliards de dollars. Ces contrats portent sur l'achat d'avions, de la maintenance, des services et des technologies aéronautiques d'une valeur de 21 milliards de dollars.

La compagnie à bas coût VietJet achètera 100 Boeing 737-Max et 215 moteurs de la co-entreprise CFM, formée par l'américain General Electrics et le français Safran tandis que la nouvelle venue Bamboo achètera 10 Boeing 787-9. Le transporteur national Vietnam Airlines a conclu un accord de 100 millions de dollars avec l'entreprise américaine Sabre Corporation dans les secteurs des services et de la technologie.

"Ces accords soutiendront plus de 83.000 emplois américains et offriront une sécurité et une fiabilité accrues aux passagers vietnamiens internationaux", a dit le responsable. Donald Trump a dénoncé le déficit budgétaire des Etats-Unis avec le Vietnam, qu'il a engagé à acheter davantage de produits américains.

Le marché aérien est florissant au Vietnam et l'européen Airbus y a également engrangé des milliards d'euros de commandes. Bamboo a vu le jour en novembre, s'ajoutant à six autres transporteurs bénéficiant de licences au Vietnam.

Pascal Samama avec AFP