BFM Business

Mais que va bien pouvoir annoncer Hollande jeudi?

FRançois Hollande va s'adresser aux Français jeudi 28 mars

FRançois Hollande va s'adresser aux Français jeudi 28 mars - -

Alors que le chef de l'Etat va s'exprimer jeudi 28 mars à la télévision, le Premier ministre se déplace ce lundi 25 mars en région parisienne pour parler emploi. Aucune reprise n'étant attendue avant l'été, l'Exécutif tente d'occuper le terrain.

En chute dans les sondages, l'Exécutif va occuper le terrain cette semaine. Ce lundi matin 28 mars, Jean-Marc Ayrault est à Mitry-Mory et Pantin, en région parisienne, pour un déplacement sur le thème de l'emploi en compagnie de Michel Sapin, son ministre en charge du dossier.

Cette visite intervient avant la publication, mardi, des chiffres du chômage de février qui devraient être encore mauvais. En janvier, 43.900 nouveaux demandeurs d'emploi avaient été enregistrés, portant le taux de chômage à 10,2% de la population active en métropole.

Après avoir signé de nouveaux contrats de génération et rencontré des jeunes bénéficaires d'emploi d'avenir, le Premier ministre doit prononcer un discours rappelant toutes les mesures prises par son gouvernement afin d'inverser la courbe du chômage et relancer la croissance : contrats aidés, pacte de compétitivité, Banque publique d'investisssement... Exactement comme il l'a déjà fait la semaine dernière lors de son discours en réponse à la motion de censure de l'UMP.

Aucune reprise avant l'été

Jeudi 28 mars, ce sera au tour du chef de l'Etat de monter au front. Après sa plongée dans la France profonde, les 11 et 12 mars en Côte-d'Or, le président sera interviewé près de 45 minutes sur France 2 après le journal télévisé de 20 heures.

Outre les thèmes de politique internationale, le conflit au Mali et les sujets politiques comme la mise en examen de Nicolas Sarkozy ou la démission de Jérôme Cahuzac, le chef de l'Etat va devoir rassurer les Français sur l'emploi et leur situation matérielle. Et ce, alors même que l'Insee, dans sa dernière note de conjoncture, n'entrevoit aucune reprise avant l'été.

François Hollande pourra-t-il une nouvelle fois se contenter d'assener que l'inversion de la courbe du chômage est selon lui possible à la fin de l'année ? Ou encore insister sur le courage du gouvernement qui a promis d'engager dès cette année des réformes de structure en matière de retraite, de prestations familiales et de protection sociale.

"Des mesures courageuses" devront être prises, avait lancé François Hollande à Dijon. Mais tant que les partenaires sociaux ne se sont pas saisis officiellement des dossiers, le chef de l'Etat ne peut rien préciser.

Rémunération des patrons

A défaut de mesures nouvelles sur ce front, il devrait donc tenter de remobiliser son électorat sur d'autres thèmes économiques. Comme la nécessaire solidarité des plus fortunés en période de difficulté.

Malgré les réserves du Conseil d'Etat, jeudi dernier, concernant la taxe sur les hauts revenus, le chef de l'Etat devrait confirmer la présentation d'un projet même réduit par rapport aux ambitions initiales du gouvernement.

Autre annonce en forme de confirmation: le plafonnement des rémunérations des dirigeants du privé. Un projet déjà promis par Jean-Marc Ayrault à l'Assemblée, mercredi dernier, mais qui a l'avantage de fédérer à gauche. Pourtant, rien de tout cela n'est de nature à relancer la croissance.

Patrick Coquidé