BFM Business

Macron réclame un "meilleur accès au marché chinois" pour les entreprises françaises

VIDÉO - Le chef de l'État a indiqué vouloir que la France exporte "davantage" en Chine pour rééquilibrer la balance commerciale entre les deux pays. Il demande pour cela un meilleur accès au marché chinois.

Alors que la signature d'une cinquantaine d'accords commerciaux est attendue ce mardi, Emmanuel Macron, en déplacement en Chine depuis lundi, a rappelé l'importance de rééquilibrer la balance commerciale avec l'empire du Milieu en profitant d'un meilleur accès à son marché.

"Notre premier déficit commercial est avec la Chine. On importe environ 45 milliards, on exporte environ 15 milliards. Donc, si on veut le rééquilibrer il faut que l'on puisse exporter davantage. Ce qui veut dire avoir un meilleur accès au marché chinois. Cela fait partie des discussions politiques que nous avons (avec le président chinois, NDLR)", a déclaré le chef de l'État.

"Gagnant-gagnant"

"Mais moi, je ne le fais pas du tout de manière défensive. Je le fais de manière 'gagnant-gagnant'", a poursuivi le président de la République en affichant la volonté "d'aider les entreprises à développer l'accès" au marché, notamment dans les secteurs comme "le luxe, les médias, les énergies renouvelables, l'industrie des nouvelles technologies". 

"Et on peut le faire pour ce qui est de nos PME et de l'agroalimentaire par un dialogue public et privé", a ajouté Emmanuel Macron, précisant que "sur l'agroalimentaire, nous sommes en train de rouvrir les choses". "C'est pour moi un des éléments très importants de ce voyage", s'est-il réjoui.

Levée de l'embargo sur le boeuf

Le chef de l'État s'est également félicité de voir que "sur le bœuf, on est en train de rouvrir le marché chinois". Il a annoncé la levée totale de l'embargo que la Chine imposait à la France depuis 2001 "dans les six mois", indiquant dans le même temps vouloir ouvrir le marché de "la volaille et les fruits et légumes".

Enfin, le Président "souhaite que nos agriculteurs puissent être beaucoup plus présents sur le marché chinois. Le président XI Jinping est très sensible à cela et nous allons avoir de vrais résultats dans les prochains mois sur ce sujet", a conclu Emmanuel Macron.

Paul Louis