BFM Business

Le Parti de gauche de Mélenchon réclame un référendum sur l'accord de libre échange

Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon hostile aux accords de libre échange UE/Etats-Unis

Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon hostile aux accords de libre échange UE/Etats-Unis - -

Le parti de Jean-Luc Mélenchon a trouvé un nouveau sujet pour faire entendre sa différence. Il réclame l'organisation d'un référendum sur le futur accord de libre échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis.

Le conseil national du Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon, réuni ce dimanche 26 mai, a exigé un référendum sur le projet de Grand marché transatlantique (GMT), instaurant un libre échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis.

Le PG propose "une campagne unitaire large en faveur du référendum avec les partis de gauche, associations, syndicats qui partagent leurs critiques". Le 14 juin, un mandat de négociation doit être adopté par les ministres européens en charge du commerce afin de négocier cet accord.

Selon le communiqué du PG, "ce texte livre notre pays et l'Union européenne aux intérêts économiques et stratégiques des Etats-Unis". Il ajoute : "c'est le renoncement officiel et définitif à une Europe indépendante de l'impérialisme américain".

Le parti coprésidé par l'ex-candidat à la présidentielle explique sa ainsi sa position: "Ce traité renforce la domination (américaine) sur un bloc occidental au service d'une guerre économique avec la Chine et les autres puissances émergentes, lourde de danger et contraire à nos intérêts. Par là même, il tourne également le dos à toute idée d'une Europe au service de rapports internationaux basés sur la coopération avec les pays du sud".

Europe américaine

"Nous ne voulons pas d'une Europe américaine", ajoute le Parti de gauche. Selon lui, le Grand marché transatlantique "est un texte aussi décisif pour les peuples que les traités de Rome et de Maastricht. Ce texte a été préparé en catamini, il s'apprête à être adopté de la même manière: il ne peut en être question !"

LIRE AUSSI >> Les cinéastes se mobilisent contre l'accord de libre échange Europe/Etats-Unis

P.C avec AFP