BFM Business

Le Grenelle 3 de Chantal Jouanno fait sourire les députés UMP

L'idée soumise par Chantal Jouanno de lancer un "Grenelle 3" pour faire avancer la France dans la défense de l'environnement suscite l'ironie du président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer et du chef de file des députés UMP Jean-François Copé. /Pho

L'idée soumise par Chantal Jouanno de lancer un "Grenelle 3" pour faire avancer la France dans la défense de l'environnement suscite l'ironie du président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer et du chef de file des députés UMP Jean-François Copé. /Pho - -

PARIS - L'idée soumise par Chantal Jouanno de lancer un "Grenelle 3" pour faire avancer la France dans la défense de l'environnement suscite...

PARIS (Reuters) - L'idée soumise par Chantal Jouanno de lancer un "Grenelle 3" pour faire avancer la France dans la défense de l'environnement suscite l'ironie du président de l'Assemblée nationale et du chef de file des députés UMP.

La secrétaire d'Etat à l'Ecologie a déjà été critiquée par une partie de la majorité pour son engagement sur certains dossiers environnementaux.

"Sur les principes, il y a encore à faire. La logique serait de rentrer dans un Grenelle 3", a-t-elle dit au Monde daté de jeudi alors que le Grenelle 2, qui prévoit toute une série d'engagements en la matière, vient d'être adopté le 11 mai dernier à la suite d'une longue bataille parlementaire.

Bernard Accoyer lui a sèchement répondu jeudi sur France Info par une formule : "Soyons sérieux", a-t-il dit.

"Pour moi il parait déraisonnable, avant même qu'on ait fini d'appliquer le texte précédent, d'en imaginer un autre", a dit le président de l'Assemblée nationale.

"Un peu de calme sur les normes, un peu de calme sur une législation qui devient de plus en plus inflationniste. On se calme", a-t-il ajouté.

Jean-François Copé a de son côté félicité le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo pour le texte du Grenelle 2 et mis de côté sa secrétaire d'Etat.

"Je suis très content que nos amis secrétaires d'Etat sur ces sujets soient créatifs mais si on pouvait laisser aux ministres le bénéfice du travail qu'ils font depuis trois ans...", a dit le chef de file des députés UMP sur RMC et BFM

TV.

"On va déjà essayer d'appliquer le Grenelle 2", a ajouté Jean-François Copé.

Clément Guillou, édité par Yves Clarisse