BFM Business

La Suisse enquête sur des manipulations de devises

Des banques suisses et étrangères sont accusées d'avoir manipuler des devises.

Des banques suisses et étrangères sont accusées d'avoir manipuler des devises. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

UBS, Credit Suisse ou encore JP Morgan sont au coeur d'un nouveau scandale de manipulation des devises. La Commission de la Concurrence suisse a annoncé, ce lundi 31 mars, a ouvert une enquête.

Après le Libor ou l'Euribor, voici un nouveau scandale de manipulation des cours des monnaies. La Commission de la Concurrence suisse (Comco) a ouvert une enquête pour une possible entente sur le marché des devises, a-t-elle annoncé ce lundi 31 mars.

Parmi les établissements concernés figurent UBS et Credit Suisse, les deux plus grosses banques du pays, ainsi que la Banque cantonale de Zurich et l'établissement de gestion de fortune Julius Baer, a indiqué la Comco dans un communiqué.

S'y ajoutent des banques étrangères, JPMorgan Chase & Co, Citigroup, Barclays Bank et Royal Bank of Scotland.

Enquête ouverte en Grande Bretagne

Les comportements soupçonnés concernent en particulier l'échange d'informations sensibles et la coordination générale dans l'achat et la vente de devises.

Il s'agit d'opérations coordonnées dans le but d'influencer la fixation du taux de référence quotidien ainsi que la coordination dans l'achat et la vente de devises face à des parties adverses déterminées.

Une enquête avait déjà été ouverte au printemps 2013 par les autorités britanniques. Les autorités suisses avaient, elles, procédé à une enquête préalable sur ces questions fin septembre.

D. L. avec AFP