BFM Business

Après le scandale du Libor, UBS est touché par le Hibor

UBS avait déjà été pleinement touché par le scandale du Libor.

UBS avait déjà été pleinement touché par le scandale du Libor. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La banque centrale de Hong Kong a, au terme d'une enquête dont elle a rendu public les conclusions ce vendredi 14 mars, révélé que des courtiers de l'établissement suisse ont manipulé les taux interbancaires du marché local.

UBS est une banque à scandales. Dernier en date: le Hibor (Hong Kong Interbank Offered Rate), l'équivalent hong-kongais du Libor, un taux interbancaire sur lequel sont indexés de très nombreux produits financiers.

La banque centrale de l'ex-colonie britannique, a ainsi, au terme d'une enquête ouverte en décembre 2012, conclu ce vendredi 14 mars que des courtiers de la banque helvétique ont manipulé ce taux.

L'Autorité monétaire de Hong Kong (HKMA), qui fait de facto office de banque centrale sur le territoire autonome chinois, avait étendu ses investigations à huit autres banques, dont HSBC et Royal Bank of Scotland, mais a constaté que seule UBS avait tenté de manipuler le Hibor.

1,5 milliard de dollars pour le Libor en 2012

L'autorité monétaire a demandé que l'établissement helvétique prenne des sanctions disciplinaires contre les employés concernés, qui ont été confondus par l'analyse de messages internes, et prenne des "mesures correctrices" dans les six mois. A défaut, elle se réserve la possibilité de prendre d'autres dispositions plus sévères, a-t-elle averti.

UBS a été condamnée en décembre 2012 à payer une amende de 1,5 milliard de dollars en Grande Bretagne, en Suisse et aux Etats-Unis pour avoir manipulé le Libor.

J.M. avec AFP