BFM Business

La France à la traîne de la reprise de l'activité en Europe

L'activité marque le pas en France.

L'activité marque le pas en France. - -

Malgré un regain dans les services en juillet, l'activité en France est restée médiocre selon l'indice Markit. Les autres grands pays de la zone euro font mieux.

L'activité dans les services a marqué un sursaut en juillet en France, atténuant le ralentissement global de l'activité. L'indice de l'activité globale s'établit en effet à 49,4 points contre 48,1 points en juin, selon l'indice PMI final publié, ce mardi 5 août, par le cabinet Markit.

L'indice s'établit ainsi au plus haut depuis trois mois mais reste en-dessous de la barre des 50 points, qui délimite les périodes d'expansion et de récession, pour le quatrième mois consécutif.

Ce moindre ralentissement ne témoigne que d'une "croissance marginale de l'activité", selon le communiqué du cabinet. Il tient surtout à un rebond dans les services, où l'indice final s'établit à 50,4 points contre 48,2 points en juin.

L'activité dans le reste de la zone euro est également très soutenue par les services. Globalement, l'activité y est plus dynamique que dans l'Hexagone.

> En zone euro

Dans l'ensemble de la zone euro, l'activité du secteur privé a, en effet, connu en juillet son deuxième rythme de croissance le plus élevé en trois ans.

L'indice PMI composite est remonté à 53,8 contre 52,8 en juin. Il reste au-dessus de la barre des 50 pour le treizième mois d'affilée. Le PMI du seul secteur des services est passé de 52,8 en juin à 54,2 en juillet.

Selon Markit, les données de juillet suggèrent que la zone euro croît à un rythme trimestriel de 0,4%. "Le problème est que cela se fait avec de très modestes créations d'emplois. Il y a également des incertitudes sur la direction que va prendre le rythme de croissance au cours des prochains mois", a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez Markit.

> En Allemagne

Le secteur privé a crû en juillet pour le 15e mois d'affilée, à la faveur notamment d'un pic de plus de trois ans atteint par l'activité des services.

L'indice PMI ressort à 55,7 contre 54 en juin. Porté par la hausse des nouvelles commandes, l'indice PMI Markit des services s'est établi à 56,7 le mois dernier – au plus haut depuis juin 2011 - contre 54,6 en juin.

> En Grande Bretagne

La croissance du secteur des services a été plus forte que prévu en juillet, évoluant à son rythme le plus élevé depuis le mois de novembre.

L'indice Markit des services s'est inscrit à 59,1 en juillet contre 57,7 en juin et 57,9 attendu. L'indice composite s'est établi à 59,1, un pic de trois mois, contre 58,4 en juin.

> En Italie

Le secteur des services a enregistré en juillet son quatrième mois de croissance d'affilée, à la faveur d'une hausse des nouvelles commandes, ce qui suggère que la reprise de l'économie du pays se poursuit après une longue récession.

L'indice sectoriel Markit est ainsi ressorti à 52,8 le mois dernier contre 53,9 en juin - niveau qui avait représenté un pic depuis novembre 2010 - et un consensus de 54.

> En Espagne

Le secteur des services a continué de croître en juillet, au rythme le plus soutenu depuis le mois d'avril.

L'indice PMI Markit des directeurs d'achats est ressorti à 56,2 en juillet contre 54,8, restant au-dessus de la barre des 50 pour le neuvième mois d'affilée. Les économistes avaient anticipé un indice à 55,1.

|||sondage|||2107

D. L. avec agences