BFM Business

La Banque de France prévoit une croissance de 0,3% au 2e trimestre

Les locaux de la Banque de France, à Rouen.

Les locaux de la Banque de France, à Rouen. - Flickr-CC- frédéric Bisson

"L’institution note un "dynamisme de l'intérim, de l'information-communication et des activités de conseil" qui contraste avec "la baisse de l'hébergement-restauration et des services de transport"."

En France, la création de richesse progressera a priori légèrement moins au deuxième trimestre qu’au premier. La Banque de France estime ce mardi 10 mai que le Produit intérieur brut (PIB) augmentera de 0,3% sur la période allant d’avril à juin 2016, contre 0,4% sur les trois premiers mois de l’année. De son côté, l'Insee table sur une croissance de 0,5% au premier trimestre, contre l’augmentation de 0,4% qu’elle prévoyait initialement.

Au mois d’avril, la production industrielle continue de progresser. "La croissance est particulièrement forte pour la construction automobile, tandis que l'agroalimentaire, l'aéronautique et l'électronique sont en léger tassement ce mois-ci", observe la Banque de France dans un communiqué publié ce 10 mai. 

1,4% de croissance annuelle

Les activités de service "progressent, moins rapidement cependant que les mois précédents", souligne l’institution, qui se base sur son enquête mensuelle auprès des entreprises. Elle note un "dynamisme de l'intérim, de l'information-communication et des activités de conseil" qui contraste avec "la baisse de l'hébergement-restauration et des services de transport". Dans le secteur du bâtiment, l'activité "rebondit essentiellement dans le second œuvre". Dans ces trois secteurs, les chefs d'entreprises anticipent une progression de l'activité.

La Banque de France attend une croissance de 1,4% pour l'ensemble de 2016. Elle publiera de nouveaux chiffres en juin. Le gouvernement vise pour sa part une croissance de 1,5% en 2016. La Commission européenne et le FMI tablent sur 1,3%.

A.R. avec AFP