BFM Business

L'ancien patron de l'OMC au gouvernement?

L'ancien directeur général de l'OMC entretient des rapports compliqués avec la gauche du PS

L'ancien directeur général de l'OMC entretient des rapports compliqués avec la gauche du PS - -

L'ex-directeur général de l'OMC est reçu ce 6 mars par François Hollande. De quoi relancer les rumeurs de son entrée au gouvernement après un remaniement. Mais l'ancien collaborateur de Jacques Delors hérisse toujours une partie de la gauche.

C'est un rendez-vous qui fait beaucoup parler dans le Landerneau politique en ces temps de rumeurs d'un prochain remaniement. L'ancien directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), Pascal Lamy, est reçu à l'Elysée par François Hollande, ce 6 mars.

Officiellement, il n'y a pas d'ordre du jour. Il faut dire que les deux hommes se connaissent bien. Dans les années 80, ils ont été des proches de Jacques Delors. Pascal Lamy a même été le directeur de cabinet du président de la Commission européenne. Les deux ne se cachent pas de leur inclinaison sociale-démocrate.

Retour de la société civile

Depuis que cet inspecteur général des finances de 67 ans a quitté l'OMC, en août dernier, son nom revient régulièrement pour un poste ministériel. On a parlé de lui pour un grand ministère de l'industrie avant de le voir à Bercy remplacer Pierre Moscovici, et même succéder à Jean-Marc Ayrault ! Une manière de faire entrer la "société civile" au gouvernement.

Mais l'idée même de voir Pascal Lamy rejoindre l'exécutif donne des boutons à la gauche du PS qui le considère plus libéral que social-démocrate. Benoit Hamon, par exemple, ne le supporte pas. Quant à Arnaud Montebourg, ses relations avec Pascal Lamy sont carrément excécrables. "Il a un problème avec son GPS", avait lancé ce dernier sur BFMTV à l'adresse du ministre du Redressement productif. L'ambiance au Conseil des ministres pourrait être conviviale...

P.C