BFM Business

Immobilier de prestige : Daniel Féau prépare l’avenir

Daniel Féau, voilà une marque mythique de l'immobilier de prestige qui s'est trouvée une nouvelle famille pour assurer son avenir. Celle d'Alain Taravella, le patron du promoteur Altarea Cogedim. Son holding Altagroupe est en négociations exclusives pour racheter une majorité du capital de Daniel Féau.

Pour Daniel Féau pas question de prendre une ride. La maison qui existe depuis 70 ans veut préparer l’avenir. La succession se fera donc au sein d’une nouvelle famille. En l’occurrence celle d’Alain Taravella, le patron d’Altarea Cogedim l’un des plus grands promoteurs de France. Son holding Altagroupe négocie donc le rachat d'une majorité des parts de Daniel Féau.

Une nouvelle famille...

Car les actionnaires d'aujourd'hui, voyant les années passer, ont décidé de placer la marque et son avenir sous la protection d'une nouvelle famille. Les deux fils de Daniel Féau approchent des 80 ans. Charles-Marie Jottras PDG depuis 1995, et lui même âgé de 68 ans, a donc souhaité organiser la succession tout en restant à la direction opérationnelle. « Je reste dans une structure familiale et, qui plus est, très puissante financièrement », explique-t-il.

... pour préserver un modèle 

Une succession capitalistique mais pas question de changer de stratégie. Au contraire. « Il s'agit plutôt de préserver notre modèle qui reste, selon nous, le plus vertueux et le plus rentable, estime Charles-Marie Jottras. Contrairement aux autres acteurs, nous dit-il, tous nos collaborateurs sont salariés. Et, preuve que ça leur convient, il reste chez nous ». Ce nouvel actionnariat va donc plutôt garantir ce modèle dans le temps et permettre à Daniel Féau de poursuivre les projets déjà en réflexion.

De nouveaux territoires de croissance

Parmi ces projets, la conquête de nouveaux marchés. « Daniel Féau, est aujourd'hui essentiellement parisien, raconte Charles-Marie Jottras. On pourrait donc, par exemple, se déployer sur d’autres marchés », ajoute son président. Quant à l'idée de se lancer non pas sur d'autres territoires mais sur d'autres segments de l'immobilier, Charles-Marie Jottras ne l'exclut pas. Même si cela ne pourrait pas se faire sous la même marque. « Daniel Féau est une marque connue et reconnue dans l’immobilier de prestige mais pourquoi pas un jour adapter notre modèle et développer une autre marque dédiée aux autres gammes de l’immobilier ».

>> Acheter dans le neuf : télécharger le guide des bons réflexes à adopter avec BFM Immo 

Marie Coeurderoy