BFM Eco

Trois sites d'Amazon bloqués par des militants des Amis de la Terre et des "gilets jaunes"

Les militants activistes d'Amis de la Terre réclame un moratoire la création de nouveaux entrepôts en France par Amazon, au nom "de la défense du climat et des emplois."

Les militants activistes d'Amis de la Terre réclame un moratoire la création de nouveaux entrepôts en France par Amazon, au nom "de la défense du climat et des emplois." - Les Amis de la Terre

Environ 390 activistes bloquent trois sites d' Amazon: le siège à Paris et deux entrepôts à Lille et Toulouse. Ils réclament un moratoire gelant les projets d'implantation de nouvelles zones commerciales et entrepôts.

La filiale française d'Amazon est la cible d'un mouvement de blocage de trois de ses sites en France: son siège social francilien et deux de ses entrepôts en région, à Toulouse et à Lille. Ces actions sont engagées par des militants de l'association Les Amis de la Terre, auxquels se sont joints quelques gilets jaunes. Les activistes manifestants présents sur les différents sites seraient au nombre de 390, selon l'association.

"Nous demandons un moratoire gelant la possibilité d'implanter de nouvelles zones commerciales et entrepôts. Stop aux 3 futurs méga-entrepôts !" est-il écrit sur le compte Twitter de l'ONG (illustration ci-dessous) qui appelle à protester contre le "modèle" économique mondialisé du géant américain de l'e-commerce, au nom, selon elle, de la défense du climat et des emplois.

Au siège francilien d'Amazon, environ une centaine de militants des collectifs "Les Amis de la Terre" et "Action non violente (ANV) Cop21" ainsi que des "gilets jaunes" bloquaient l'accès du bâtiment situé à Clichy (Hauts-de-Seine).

Sur l'un des deux autes sites d'Amazon ciblés par cette action de protestation, à Toulouse, les manifestants laissaient entrer les camions de livraison ainsi que les salariés de l'entreprise, mais empêchaient toute sortie de marchandises. "Moins de liberté sauf pour consommer", "Amazon de non retour", ont-ils inscrit sur des pancartes plantées sur le rond-point d'accès.

Au sud-est de Lille, "84 militants ont aussi bloqué un entrepôt Amazon, empêchant les sorties de marchandises, afin de perturber les livraisons, mais sans bloquer les accès piétons", a assuré Charlotte Grunberg, porte-parole pour les Amis de la Terre Nord et ANV-COP 21. "Amazon favorise la surproduction, détruit trois millions de produits invendus par an, et veut aujourd'hui étendre ses entrepôts. On demande donc au gouvernement de limiter l'expansion de cette entreprise", a-t-elle expliqué.

Amazon conteste ses manquements supposés au développement durable

Ce mouvement intervient le jour même où Amazon France indique qu'il va recruter massivement en France, son troisième marché européen. Le géant de la distribution emploie déjà 7500 personnes dans l'Hexagone. Il compte faire passer ses effectifs à plus de 9300 collaborateurs d'ici la fin de l'année.

De son côté, Amazon France conteste les allégations concernant les atteintes que ferait subir l'entreprise à l'environnement. "Nous sommes engagés et investissons dans le développement durable depuis des années au travers de programmes innovants tels que notre réseau de parcs éoliens et solaires, ainsi que de nombreuses autres initiatives, telles que le projet Shipment Zero dont l’objectif ambitieux est de réaliser 50% de l’ensemble de nos livraisons à zéro carbone d’ici à 2030" a expliqué la direction de la filiale.

Frédéric Bergé