BFM Business

Quels sont les départements qui ont été le plus touchés économiquement par le premier confinement?

CARTE. Le nombre de personnes vaccinées en France, région par région

CARTE. Le nombre de personnes vaccinées en France, région par région - BFMTV

Une étude de l'Insee souligne que les départements où il y a le plus d’actifs ont été les plus affectés.

Le choc terrible du premier confinement (mars-mai 2020) a provoqué une récession historique en France mais ses effets néfastes ont été disparates dans les territoires et les départements.

Selon une étude de l'Insee publiée ce jeudi, les départements où il y a le plus d’actifs ont été les plus affectés (à l'exception de Paris, des Hauts-de-Seine et des Yvelines). Par ailleurs, les habitants d’Île-de-France, du pourtour méditerranéen, des Alpes, de Guadeloupe ou de l’Aisne, "déclarent plus souvent une situation financière dégradée". "Les disparités sont marquées du fait des spécificités socio-économiques des territoires peut-on lire.

Cela concerne plus de 26% des habitants en Haute-Corse, Guadeloupe, Val-de- Marne, Seine-et-Marne, Alpes-Maritimes et Bouches-du-Rhône, contre 23% en moyenne nationale. En Seine-Saint-Denis, 34% des habitants déclare une dégradation de leur situation financière, soit la proportion la plus élevée de France.

Part des personnes déclarant une dégradation de leur situation financière lors du premier confinement
Part des personnes déclarant une dégradation de leur situation financière lors du premier confinement © Insee

L’Orne et le Finistère: les départements où la situation financière des personnes s’est le moins souvent dégradée

"À l'inverse, les habitants des départements du Centre et de l'Ouest du pays ressentent moins souvent une dégradation de leur situation financière du fait de la proportion importante des retraités, peu affectés par les répercussions économiques du confinement", poursuit le statisticien. Dans ces départements, moins de 22% des habitants jugent leur situation financière dégradée dont seulement 6% de retraités.

Dans les départements comme les Deux-Sèvres, l’Aveyron ou l’Ille-et- Vilaine, moins de 18% des habitants sont concernés. L’Orne et le Finistère sont les départements où la situation financière des personnes s’est le moins souvent dégradée (au plus 17%).

L'Insee confirme par ailleurs que ce confinement a creusé les inégalités. "Les personnes qui étaient déjà les plus pauvres ont plus durement subi la crise", souligne l'étude, notamment dans l’Aude, en Seine-Saint-Denis et, dans une moindre mesure, en Haute-Corse.

"En effet, la situation financière se dégrade d'autant plus que le niveau de vie était faible avant le confinement. Ainsi, parmi les 10% de ménages les plus modestes (ceux dont le niveau de vie est inférieur au 1er décile), 35% ont perçu une dégradation de leur
situation financière lors du premier confinement", explique l'Insee.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business