BFM Business

Un fonctionnaire sur deux va être augmenté le 1er janvier

Un geste salarial va être effectué par le gouvernement en faveur des agents de catégorie C.

Un geste salarial va être effectué par le gouvernement en faveur des agents de catégorie C. - -

Selon Les Echos de ce vendredi 26 juillet, Marylise Lebranchu a confirmé aux syndicats que les agents de catégorie C auraient bien droit à un geste salarial. L'ampleur de cette hausse sera connue en septembre.

Article mis à jour à 19h20

La nouvelle était attendue par plus de deux millions de fonctionnaires, dits de catégorie C.

Selon le quotidien Les Echos daté du vendredi 26 juillet, Marylise Lebranchu a confirmé aux syndicats que le gouvernement ferait un geste salarial, dès le 1er janvier 2014. Celui-ci concernera les agents aux revenus les plus modestes, soit environ un fonctionnaire sur deux.

Dans un communiqué, publié vendredi soir, a ensuite indiqué que le mardi 23 juillet "une proposition de grille a ainsi été faite aux organisations syndicales, avec un effort particulièrement marqué en direction des agents", de cette catégorie C.

Les décisions sur les modalités de cette revalorisation" seront prises après une réunion, en septembre, précise le texte, qui explique qu'une propositions alternative, mise sur la table par "certains syndicats" sera examinée au cours de cette réunion.

Selon Les Echos, les syndicats escomptent un relèvement de 200 à 300 euros par an, sous la forme d’une augmentation de 4 à 6 points d’indice.

Une addition salée pour les collectivités

Ce qui maintient la problématique du rapprochement des salaires entre privé et public, le gel du point d’indice pendant deux années consécutives et la hausse du Smic n’ayant pas arrangé les choses. Cette question ne devrait d’ailleurs pas être abordée avant 2016.

La ministre de la Fonction publique avait déjà évoqué ce geste au micro de BFMTV, le 17 juillet dernier. "Il y a peu de gens dans le privé qui auraient accepté ce qu'ont accepté les fonctionnaires en terme de rémunération", avait-elle alors déclaré.

Le coût de cette mesure pourrait être inférieur à 200 millions d’euros pour l’Etat, écrivent Les Echos. En revanche, pour les collectivités locales, qui ont beaucoup d'agents de catégories C dans leurs effectifs, la facture risque d’être plus salée. Elle pourrait s’élever à 600 millions d’euros.

Y. D.