BFM Business

Rocard: "la dette mondiale vaut trois fois le PIB mondial"

Michel Rocard appelle les Etats à ne plus se financer sur les marchés.

Michel Rocard appelle les Etats à ne plus se financer sur les marchés. - -

L'ex-Premier ministre socialiste, Michel Rocard, qui s'exprimait ce jeudi 27 février dans L'Opinion, a plaidé pour que les Etats européens ne se financent plus sur les marchés privés pour éviter les intérêts.

L'"orage menace" sur la dette des Etats, a estimé Michel Rocard, l'ancien Premier ministre socialiste sous François Mitterand, dans une interview jeudi 27 février à l'Opinion. Dans ce contexte, il faut que les Etats européens cessent de se financer sur le marché privé, et donc de payer des intérêts.

Si les Etats ne payaient pas d'intérêt en se finançant, "depuis la fin des Trente Glorieuses, notre dette s'élèverait à 20% du PIB au lieu de 90%", a-t-il fait valoir.

La BCE n'a pas le droit de se comporter comme elle le fait

Certes, "ce serait une violation absolue du consensus monétariste sous l'égide duquel on est gouverné", a reconnu l'ancien chef du gouvernement. "Mais il est temps, d'une part, de se rappeler que la croissance américaine et britannique est entièrement financée par la planche à billets; d'autre part, que la dette mondiale est actuellement trois fois supérieure au PIB mondial", a-t-il souligné.

Il a en outre mis en cause la Banque centrale européenne, qui, selon lui, "n'a pas le droit de se comporter comme elle le fait aujourd'hui. Il est vital que nous dépassions nos conformismes intellectuels, compte tenu du fait que les savants n'ont rien vu venir et que la mise en place d'un autre système ne peut être, bien entendu, que progressive. Ni, cela va de soi, se limiter à la seule France", a-t-il poursuivi.

N.G. avec AFP