BFM Business

Michel Rocard plaide pour une réduction du temps de travail

Le socialiste juge dangereuses les politiques de rigueur menées actuellement

Le socialiste juge dangereuses les politiques de rigueur menées actuellement - -

L'ancien premier ministre juge "souhaitable" de repousser la retraite à 65 ans.

Régulièrement, le bon vieux docteur Rocard vient proposer ses remèdes décoiffants. L'ancien premier ministre se livre une nouvelle fois à cet exercice dans le Journal du dimanche du 27 janvier.

Tout d'abord, il plaide pour une nouvelle diminution du temps de travail. Selon lui, "c'est la seule façon de faire baisser le chômage, comme nous n’avons pas de croissance économique. En France, les salariés travaillent en moyenne 36,5 heures par semaine, contre moins de 33 heures en Allemagne, et moins de 31 aux États-Unis".

Non à la rigueur

Le socialiste s'oppose aussi à la politique de rigueur actuelle: "'la France est dans une situation terrifiante. La récession va s’aggraver, donc le chômage va augmenter. Il y a le feu. Regardez où en sont les moteurs de la croissance. La consommation est en panne, l’investissement aussi, les exportations sont en berne car l’Europe est en récession, et la dépense publique est contrainte par l’objectif de réduire les déficits. Il faut expliquer aux marchés financiers qu’en poussant à la récession, ils risquent de ne pas récupérer l’argent qu’ils nous prêtent. Il faut donc un autre calendrier pour les déficits. [...] Le gouvernement est acculé. Il n’a pas le choix. Aussi longtemps que nous n’aurons pas fait accepter à nos partenaires européens un ralentissement dans la réduction de la dette, nous serons sous contrainte".

La retraite à 65 ans

Enfin, l'adepte du "parler vrai" veut repousser l'âge de la retraite. "La seule solution [pour les retraites] est d’allonger la durée de cotisation. [...] On peut aller jusqu’à 65 ans. C’est vivement souhaitable". En revanche, il juge "dangereux et mauvais" un gel des retraites complémentaires. "L’amputation du pouvoir d’achat est imbécile, alors que le pays a besoin de davantage de consommation".

BFM Business.com