BFM Business

Retraites: les réponses à vos questions

Que l'on soit cadre, employé, fonctionnaire ou encore commerçant, il est difficile d'évaluer les conséquences de la future loi sur sa propre situation.

Que l'on soit cadre, employé, fonctionnaire ou encore commerçant, il est difficile d'évaluer les conséquences de la future loi sur sa propre situation. - -

En allongeant la durée du travail et instaurant un mécanisme de pénibilité, la réforme des retraites prochainement votée va changer la donne pour nombre de Français. Emmanuel Grimaud, président-fondateur de Maximis Retraite, a répondu à vos questions.

Le projet de loi sur la réforme des retraites devrait être voté avant la fin de l'année. Il sera nécessaire de travailler plus longtemps et de cotiser davantage. Mais que l'on soit cadre, employé, fonctionnaire ou encore commerçant, il est difficile d'évaluer les conséquences de la future loi sur sa propre situation. Vous avez donc posé toutes les questions qui vous traquassent, à la fois sur la comptabilisation des trimestres, les modes de financement complémentaire ou encore les dispositifs pour les carrières à l'international.

Voici les réponses apportées par Emmanuel Grimaud, le président-fondateur de Maximis Retraite. Mardi 15 octobre, il sera aussi l'invité de l'émission Integrale Placements (de 10h à 12h30), sur l'antenne de BFMbusiness, pour répondre à d'autres questions.

>> La comptabilisation des trimestres

Pokara : Bonjour, j'ai travaillé pendant 15 ans dans la boutique de mon mari, sans être déclarée. Est-il possible de faire valider ces périodes pour ma retraite ?

Emmanuel Grimaud : Bonjour, malheureusement aucune équivalence n’existe pour la validation de périodes en tant que "conjoint collaborateur" dès lors que cette activité n’a pas fait l’objet de cotisations sociales. En revanche, il est possible sous certaines conditions de racheter des trimestres auprès du RSI (Régime Social des Indépendants).

Viva la vie : Je pense que j'aurai plus de trimestres que requis pour ma retraite à taux plein. Vais-je bénéficier d'un avantage sur le montant de ma pension à travailler plus longtemps ?

E. G : Dès lors que vous dépassez le nombre de trimestres requis pour bénéficier du taux plein, votre pension de retraite du régime de base est majorée d’une surcote équivalente à 1.25% par trimestre supplémentaire au-delà de l’âge légal. En outre, si vous poursuivez votre activité, vous continuerez à acquérir des droits à retraite supplémentaire.

Sandrinedusud : J'ai commencé ma carrière dans un cabinet d'avocat, en tant que documentaliste. Au bout de 15 ans, j'ai changé d'orientation, je travaille désormais comme fonctionnaire dans l'administration. Comment cela va se passer pour la comptabilisation de mes trimestres et sur quelle base sera valorisée ma pension ?

E. G : Chère Sandrine, vous avez visiblement cotisé auprès de différents régimes (régime général et fonction publique), le calcul de votre pension sera effectué au moment où vous choisirez de liquider votre retraite. Chaque caisse devra vous verser une part de retraite proportionnellement à ce que vous avez acquis dans chaque régime respectif. Toutefois, dans le calcul des trimestres pour bénéficier du taux plein, tous les trimestres acquis dans les autres activités seront pris en compte.

Truecolor : Mon papa handicapé a travaillé plus de temps qu'il n'en fallait. Il n'a pas eu de bol, il est tombé au tout début du gouvernement Raffarin, lors de la réforme Fillon de 2003. Est ce qu'il va récupérer les trimestres qu'il a travaillé et qui n'ont pas été pris en compte ?

E. G : Un travailleur handicapé peut bénéficier d’un départ à la retraite anticipé si le statut d’handicapé lui est reconnu et qu’il satisfait à la condition de durée d’assurance requise. Les trimestres effectués au-delà de l’âge légal et du taux plein donnent droit à une surcote et à des points de retraite supplémentaires permettant ainsi d’augmenter le montant de sa retraite.

Xavier Bollotte : J'ai 23 ans et je rentre sur le marché du travail, aurai-je une retraite? Quels sont les placements à privilégier et quelle somme dois-je mettre au minimum ?

E. G : Les réformes des retraites successives durcissent les conditions de départ. Le projet de réforme des retraites en cours augmente la durée d’assurance requise pour un départ à taux plein. Pour les personnes nées à partir de 1973, le nombre de trimestres requis est fixé à 172. Ce nombre est susceptible d’évoluer à la hausse dans les années à venir. L’âge légal de départ reste fixé à 62 ans toutefois il n’est pas impossible que des évolutions législatives rehaussent cet âge.

Afin d’optimiser le montant futur de votre retraite, il pourrait être intéressant de procéder à un rachat d’années d’études ou incomplètes. Ce rachat vous permettrait d’augmenter votre nombre de trimestres et d’atteindre le taux plein ou tout du moins de vous en rapprocher. Il est également possible de souscrire des contrats de retraite par capitalisation auprès d’organismes privés.

>> Ce que change la réforme des retraites

CeliaD : J'ai monté ma boite de consultant en formation. Est-ce que je suis touchée par la réforme en cours ? Et quelles sont les conditions pour que je parte à la retraite ?

E. G : Chère madame, la réforme en cours touche uniquement certaines catégories de personnes à des conditions précisément établies. Pour votre information, le nombre de trimestres augmente selon l’année de naissance à partir de 1958 même si l’âge légal reste fixé à 62 ans.

HECjulien : J'ai fait une grande école, enchaîné plusieurs stages obligatoires durant ma scolarité. Aurais-je un bonus ou comment seront-ils valorisés dans ma pension retraite

E. G : Cher Julien, les stages et les activités effectués durant les années d’études sont aujourd’hui au cœur du débat sur la réforme des retraites afin que ces périodes soient mieux prises en compte dans la reconstitution de carrière des principaux intéressés.

Aujourd’hui, les stages ne donnent pas systématiquement des droits à retraite. Ainsi, il conviendra de vérifier sur vos attestations d’indemnités de stage si celles-ci ont fait l’objet de cotisations auprès de l’assurance retraite. Dans le cas contraire, ces périodes ne seront malheureusement pas prises en compte dans le calcul de votre retraite. Vous aurez toutefois la possibilité de racheter ces trimestres auprès de votre premier régime d’affiliation.

>> Améliorer ses revenus une fois à la retraite

Thorgla : Je souhaite garder une activité quand je serai à la retraite, histoire d'arrondir mes fins de mois. Comment cela se passe ? C'est comme pour les dispositifs de retour à l'emploi, la retraite est diminuée ou bien je cumule les deux revenus ?

E. G : Si vous souhaitez conserver une activité une fois à la retraite, vous pourriez bénéficier du dispositif de cumul emploi retraite. Celui-ci vous permet de cumuler les revenus issus de votre retraite et de votre activité conservée, intégralement, sous certaines conditions.

Vous devez avoir liquidé l’ensemble de vos retraites obligatoires françaises et étrangères à l’âge légal et au taux plein. Si vous souhaitez poursuivre une activité salariée chez le même employeur, une rupture de votre contrat de travail doit avoir lieu et il vous faudra conclure un nouveau contrat par la suite. Cette activité donnera lieu au versement de cotisations retraite qui ne seront pas productives de droits. Si ces conditions ne sont pas satisfaites, le cumul emploi retraite sera plafonné. Vous avez également la possibilité de créer une société et de cumuler les revenus issus de cette nouvelle activité avec votre retraite.

chrichri57 : 52 ans et pas envie de travailler jusqu'à 80 ans! J'hésite entre l'achat à crédit de parts de SCPI ou d'un studio destiné à de la location meublée...histoire de mettre un peu de beurre dans les épinards le moment venu. Quelle solution vous paraît la plus judicieuse?

E. G : Si vous êtes propriétaire de votre appartement, et que vous disposez déjà d’une épargne financière (pour ne pas trop orienter votre patrimoine vers l’immobilier), l’achat d’un studio pour le mettre en location peut être une bonne solution. Attention, la location meublée doit suivre certaines règles légales.

MichelTene : Bonjour, J'ai 45 ans, je suis propriétaire de mon logement. Quel est le placement le plus efficace pour avoir un complément retraite, en sachant que je peux y mettre 400 euros par mois? Par avance merci.

E. G : Le placement le plus efficace est généralement le rachat d’années d’études. Dans certains cas, on arrive avec 22.000 euros d’investissement à générer jusqu’à 9.000 euros de retraite par an… Imbattable !

MarieB : J'ai été licenciée et je pars avec environ 80.000 euros. Quel placement me conseillez-vous pour avoir un complément de retraite dans 7 ans ?

E. G : Je n’ai pas assez d’éléments pour répondre à votre question. Cela dépend avant tout de votre historique de carrière, du montant de votre retraite obligatoire et du reste de votre patrimoine. Ensuite, les règles de base de la gestion de patrimoine s’appliquent : résidence principale, épargne disponible, placements diversifiés, degré d’aversion au risque, besoin financiers futurs.

Attention toutefois au mirage de la défiscalisation qui n’est pas forcément gagnante à long terme. Attention également à tous les produits avec sortie en rente qui offre toujours une rente faible par rapport au capital investi, même lorsque l’on bénéficie d’un avantage fiscal.

Pat75 : Quand je vais être à la retraite, dans 5 ans, quels avantages fiscaux je vais perdre ? Ou alors est-ce que je vais en gagner d'autres ?

E. G : A ce jour, les retraités ont un avantage fiscal, ils payent moins de CSG CRDS que les actifs (0.5 point de moins). Il est toutefois prévisible que la CSG des retraités soit à terme alignée sur celle des actifs.

En réalité, les retraités ont surtout un avantage en termes de charges sociales, qui sont beaucoup moins fortes que sur les salariés. Alors que ces derniers payent 20 à 25% de charges, les retraités n’en payent que 8% environ. Ils ne payent même pas de charge sur la maladie pour la retraite de base.

>> Travailler et vivre à l'étranger

Tophe : Bonjour, je travaille depuis l'âge de 16 ans j'ai aujourd'hui 46 ans. Cela fait 30 ans que je travaille, 10 ans en France et depuis en Belgique. J'aimerais savoir à quel âge puis-je prétendre à la retraite. Merci

E. G : Le projet de réforme des retraites en cours ne relève pas l’âge légal de départ à la retraite. Pour les personnes nées à partir de 1955, cet âge reste fixé à 62 ans. Néanmoins, il augmente la durée d’assurance nécessaire pour un départ à taux plein. Pour les personnes nées en 1966, 169 trimestres sont requis et pour les personnes nées en 1967, 170 trimestres sont exigés. Ayant indiqué avoir commencé à travailler à l’âge de 16 ans, il vous serait possible de liquider votre retraite avant 62 ans si vous remplissez les conditions requises.

Par ailleurs, les activités salariées effectuées au sein d’un pays membre de l’UE donnent lieu à la validation de trimestres par équivalence si des cotisations sociales ont été versées localement. Votre période d’activité en Belgique pourrait être prise en compte dans le calcul de votre retraite française et également dans le cadre d’un départ à la retraite anticipé.

alex75 : Après mes études, j'ai bossé 3 ans à Londres avant de revenir en France. Ces années peuvent- être utilisé pour ma retraite ?

E. G : Il existe un accord de sécurité sociale avec le Royaume Uni, vos trimestres dans ce pays seront donc comptabilisés pour le total des annuités.

Attention toutefois, cela ne veut pas dire que vous aurez la même retraite que si vous étiez resté en France. En particulier puisque vous n’aurez pas de points de complémentaire et la retraite obligatoire en Angleterre est très faible (basic state pension).

Attention également, si vous travaillez dans le futur dans un autre pays, vos trimestres ne seront pas pris en compte car la CNAV ne reprend qu’un seul pays avec accord de sécu. Il sera donc probablement indispensable de cotiser à la Caisse des Français de l’Etranger. Enfin, le fait de travailler en Angleterre peut sous conditions vous donner jusqu’à 12 trimestres gratuits en France (alors qu’il vous en couterait jusqu’à 85.000 euros pour racheter 12 trimestres).

Niceday : Je suis salariée par une entreprise française mais je travaille à Shanghai. Je n'ai pas le statut d'expatrié, mon contrat est de type international sous droit chinois. Est-ce qu'il sera comptabilisé pour ma retraite ?

E. G : Attention, il n’y a pas d’accord de sécurité sociale avec la Chine. En conséquence, aucun de vos trimestres ne sera comptabilisé au moment de prendre votre retraite. Et pourtant le système est très sévère. Avec seulement 5 années manquantes, vous perdrez environ 25% de votre retraite, ce qui est très lourd.

Beaucoup de Français de l’étranger auraient intérêt à cotiser à la Caisse des Français à l'Etranger (CFE) et ne le font pas. Cela coûte au maximum 6.000 euros par an, mais cela peut vous rapporter 10 fois plus. Il ne faut donc pas le considérer comme un coût perdu, mais comme un investissement à évaluer.

Il est assez difficile de mesurer l’impact d’une cotisation à la CFE, mais plus la retraite est élevée et plus vous avez cotisé en France, plus cela sera intéressant.

Babar78 : A la retraite, je compte partir en Thaïlande pour bénéficier du soleil et d'un niveau de vie beaucoup plus confortable malgré ma pension qui s'annonce maigrichonne. Mais l'Etat peut-il continuer à me verser ma retraite si je suis installé définitivement à l'étranger ?

E. G : L’Etat continuera à vous verser une retraite dans le pays étranger, avec seulement 4% de prélèvements contre 8% en France. Attention toutefois à la couverture maladie, vous ne pourrez pas venir vous faire soigner en France.

Attention également au risque d’augmentation du coût de la vie (ou du risque d’évolution de la devise) dans le pays choisi. On a vu des évolutions très défavorables dans certains pays, et des retraités qui avaient à l’origine un train de vie confortable se sont retrouvés avec des difficultés financières. Dans ce cas, il peut être judicieux d’acheter votre résidence principale dans le pays en question pour éviter de subir une hausse des loyers.

BFMbusiness.com