BFM Business

Moscovici reconnait un dérapage du déficit 2013

Le ministre de l'Economie confirme la dérive du déficit 2013

Le ministre de l'Economie confirme la dérive du déficit 2013 - -

Dans une interview au Wall Street Journal, le ministre de l'Economie reconnait une dérive du déficit 2013. Mais il estime par ailleurs que l'inversion de la courbe du chômage interviendra bien avant la fin de l'année.

Le déficit 2013 pourrait dépasser 3,7%, c'est à dire la nouvelle prévision gouvernementale transmise à Bruxelles, reconnait Pierre Moscovici dans une interview au Wall Street Journal du 2 août. Mais le gouvernement ne prendra pas de nouvelles mesures d'économies d'ici la fin de l'année, ajoute-il.

Fin juin, la Cour des comptes avait averti que "le déficit public effectif pourrait se situer entre 3,8% et 4,1%" du PIB en fin d'année, si la croissance française était plus basse que le taux de 0,1% prévu par le gouvernement. Commentant le rapport de la Cour des comptes, le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, avait jugé cette estimation conforme "à la réalité de la situation".

Emplois aidés

Concernant l'emploi, Pierre Moscovici affirme que la courbe du chômage s'inversera effectivement d'ici à la fin de l'année, comme l'a réaffirmé la semaine dernière François Hollande. ""Ce n'est pas un slogan, c'est une prévision. Je suis convaincu que cela se produira".

"Je reconnais que c'est en partie grâce à la montée en puissance de nos politiques en matière d'emploi et pas encore grâce à la création d'emplois dans le secteur privé, car, pour cela, il faut une croissance économique plus forte", recnnait cependant le ministre.

P.C et AFP