BFM Business

Les baisses d'impôts pas remises en cause affirme le gouvernement

Le gouvernement précise que les baisses d'impôts ne sont pas remises en cause.

Le gouvernement précise que les baisses d'impôts ne sont pas remises en cause. - -

Après le rapport de la Cour des comptes sur l'exécution budgétaire de 2013 publié ce mercredi 28 mai, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll a assuré que les baisses d'impôt promises par l'exécutif ne sont pas pour autant remises en cause.

Le gouvernment tente de rassurer. Alors que, ce mercredi 28 mai, la Cour des comptes a épinglé la mauvaise estimation des recettes fiscales de l'exécutif dans le Budget 2013, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a tenté de désarmorcer toute polémique potentielle.

Il a ainsi souligné que les moindres rentrées fiscales de 2013 ne remettent pas en cause les baisses d'impôts promises par Manuel Valls pour 2014.

Dans la loi de finance rectificative, il "était déjà anticipé le fait qu'il fallait déjà faire un effort supplémentaire de 4 milliards d'euros pour corriger les mauvaise recettes", a-t-il souligné à l'issue du Conseil des ministres.

De nouvelles baisses d'impôts

Manuel Valls a promis de baisser l'imposition de 3,2 millions de ménages et faire ainsi sortir de l'impôt 1,8 million d'entre eux. Le montant de ces baisses d'impôt représente 1 milliard d'euros. Elles seront visibles sur les feuilles d'impôts de l'automne prochain et s'élèveront à 350 euros pour un célibataire et 700 euros pour un couple.

Lundi, à la suite de la déroute du PS aux élections européennes, Manuel Valls a promis que d'autres baisses d'impôts seraient contenues dans le projet de loi de Finances pour 2015 sans en dire beaucoup plus.

J.M.