BFM Business

Le joli cadeau de la France en matériel militaire à ses alliés

La France va acquérir du matériel militaire pour en faire don à des pays alliés dans la lutte contre le terrorisme à hauteur de 10 millions d'euros en 2017, a annoncé le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

La France va acquérir du matériel militaire pour en faire don à des pays alliés dans la lutte contre le terrorisme à hauteur de 10 millions d'euros en 2017, a annoncé le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. - Patrick Kovarik-AFP

La France va acquérir en 2017 pour 10 millions d'euros de matériel militaire pour en faire don à des pays alliés dans leur lutte contre le terrorisme. Jusqu'à présent, l'armée française donnait des matériels issus de son propre stock.

La France va acquérir spécifiquement du matériel militaire non pour satisfaire ses besoins mais pour en faire ensuite don à des pays alliés dans leur lutte contre le terrorisme. Une ligne de crédit budgétaire de 10 millions d'euros a été prévue à cet effet en 2017, a annoncé le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

"J'ai décidé de la création d'un dispositif nouveau facilitant la cession de matériel militaire aux armées partenaires", a-t-il déclaré lors de son allocution de Nouvel An devant les forces françaises stationnées en Jordanie. "C'est une nouvelle ligne budgétaire qui permettra un nouvel outil de coopération de nos armées avec les pays partenaires", a-t-il ajouté.

Du petit matériel sera acheté pour les alliés de la France

Cette disposition est destinée prioritairement aux pays du Sahel, à la Tunisie, au Liban et à la Jordanie, directement confrontés à la menace jihadiste, a-t-on précisé dans l'entourage du ministre.

Jusqu'ici, l'armée française procédait uniquement à des cessions gratuites de matériels prélevés sur ses stocks. Ces "dons" n'étaient donc pas forcément adaptés aux besoins propres des pays partenaires.

La nouvelle ligne de crédit permettra en l'occurrence d'acheter du petit matériel (véhicules, jumelles de vision nocturnes, mitrailleuses...) destiné au combat contre le terrorisme sur le territoire des pays bénéficiaires de ces dons.

F.Bergé avec AFP