BFM Business

Hidalgo plus souple sur l'ouverture dominicale des commerces à Paris

Anne Hidalgo souhaite que les commerces parisiens puissent ouvrir 12 dimanches par an.

Anne Hidalgo souhaite que les commerces parisiens puissent ouvrir 12 dimanches par an. - Bertrand Guay - AFP

La maire de Paris souhaite désormais que les commerces de la capitale puissent ouvrir douze dimanches par an dès l'an prochain.

Anne Hidalgo est-elle en train de changer son fusil d'épaule? La maire de Paris, qui s'était opposée à la création de zones touristiques internationales (ZTI) où les magasins peuvent ouvrir tous les dimanches et le soir, souhaite désormais que douze dimanches par an puissent être travaillés dans les commerces de la capitale. Et ce dès 2017, rapporte le quotidien Les Echos mardi 18 octobre.

"Nous faisons ce choix par pragmatisme, les zones touristiques internationales parisiennes bénéficient aux grandes enseignes et créent un effet de concurrence avec le petit commerce, surtout pendant les pics d'activité, avant Noël notamment", explique Mathias Vicherat, son directeur de cabinet. "Les fédérations nous ont demandé un maximum de dimanches du maire pour rééquilibrer la situation", ajoute-t-il.

Compenser la baisse de la consommation

Selon le quotidien économique, la mairie de la ville la plus visitée de France souhaiterait via ce dispositif compenser la baisse de consommation dans les magasins constatée après la série d'attentats qui a frappé Paris et la région parisienne depuis janvier 2015.

Les douze premières ZTI avaient été mises en place à Paris en septembre 2015, malgré l'opposition de la maire socialiste, dans le cadre de la loi dite Macron sur la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques. A l'époque, le ministère de l'Économie estimait que les ZTI pourraient créer jusqu'à 8.000 emplois.

Y.D. avec agences