BFM Business

Baroin s'inquiète de la chute des dotations de l'Etat aux collectivités locales

François Baroin appelle à une journée d'action le 19 septembre

François Baroin appelle à une journée d'action le 19 septembre - Ian Langsdon - AFP

Le président des maires de France estime qu'entre 1.500 et 3.000 communes pourraient se retrouver sous tutelle. D'autres risquent de suivre après.

L'Association des maires de France tire la sonnette d'alarme. Les grandes négociations pour le Budget 2016 vont commencer et l'heure est aux économies. Les dotations de l'Etat aux collectivités locales pour la période 2015-2017 devraient baisser de 11 milliards d'euros.

"Selon nos calculs, il s'agirait même plutôt, au total, de 28 milliards d'euros sur quatre ans", s'inquiète, dans un entretien au Parisien, François Baroin, président de l'AMF. Et les conséquences sont importantes. "Nous pensons que d'ici la fin de l'année, entre 1.500 et 3.000 communes seront sous tutelle! Et beaucoup plus dans les mois qui suivront".

Effort injuste

Si les maires ne contestent pas l'importance de réduire la dette de l'Etat, ils trouvent injuste l'énorme effort demandé aux communes. "Seuls 9,5% de l'ardoise sont à imputer aux collectivités. Et à l'intérieur de ces 9,5%, seuls 4% sont de la responsabilité des communes".

Et François Baroin précise que pour beaucoup les hausses des charges de fonctionnement résultent des suites d'une décision de l'Etat. Il donne l'exemple de la réforme des rythmes scolaires qui était une décision de l'Etat: "ce dernier n'a mis en place pour cette mesure que 400 millions d'euros alors qu'elle coûte entre 1,1 et 1,2 milliard d'euros".

Le président des maires de France appelle donc à une journée d'action le 19 septembre.

D. L.