BFM Business

56% des Français favorables à une baisse du nombre des fonctionnaires

-

- - Bertrand Guay - AFP

De manière générale, la réduction des dépenses publiques est considérée par une très large majorité comme une nécessité.

L'Etat dépense "trop" au regard des prestations apportées. C'est en tout cas ce que pense une majorité de Français, deux sur trois plus exactement, selon le baromètre de l'économie publié ce jeudi par Odoxa pour Aviva et BFM Business. 

En conséquence, ils sont encore plus nombreux (74%) à penser que la France devrait s'aligner sur les autres pays de l’OCDE. Pour mémoire, la dépense publique représente 56% du PIB en France, alors qu’elle n’est que de 41% en moyenne dans les 35 pays de l’OCDE.

-
- © Statista

Vous trouverez plus de statistiques sur Statista

8 Français sur 10 sont favorables aux baisses d'impôts

Les Français ont foi en l’avenir de la situation économique du pays. Dans ce contexte, ils se montrent assez favorables à des réformes économiques structurelles importantes, comme celles, d’inspiration libérale, portées par le gouvernement.

Ils sont plus de huit sur dix à plébisciter les baisses d'impôts. Idem pour la réduction des dépenses publiques, et 56% sont favorables à son corollaire: la diminution du nombre de fonctionnaires. Seuls les électeurs de gauche se montrent plus circonspects, 38% d'entre eux approuvant néanmoins cette diminution.

L’annonce d'un plan de départs volontaires dans la fonction publique par le gouvernement la semaine dernière ne devrait donc pas effrayer une majorité de Français. Seul problème: le timing. Les mouvements des gardiens de prison et du personnel de santé dans les EHPAD sont largement soutenus par les citoyens.

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1 003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus interrogés par Internet les 31 janvier et 1er février 2018.

J.-C.C.