BFM Business

Charges sociales, prestations familiales… ce qui change au 1er janvier

Après les feux d'artifices, il est temps de voir ce que 2015 nous réserve.

Après les feux d'artifices, il est temps de voir ce que 2015 nous réserve. - Attila Kisbenedek - AFP

Parmi les changements prévus par le gouvernement en ce début d'année, des hausses de prix dans les transports, la poste, et le gazole. Les plus bas revenus ne sont décidément pas à la fête: le RSA et le Smic se passent de coup de pouce.

Le gouvernement n'a pas prévu que des bonnes surprises pour 2015. Un lot de changement arrive, comme chaque année, et ce 1er janvier, plusieurs augmentations vont être dures à avaler.

> Le Smic et le RSA

Le salaire minimum et le revenu de solidarité active se passent de coup de pouce cette année, avec des augmentations de respectivement 0,8 et 0,9%. Le Smic horaire passe ainsi à 9,61 euros, soit 1.457,52 euros bruts mensuels. Le RSA est lui de 513,8 euros par mois pour une personne seule, 770,82 euros pour une personne seule avec un enfant et 1.079,14 euros pour un couple avec deux enfants.

> Le salaire des fonctionnaires

Les fonctionnaires de catégorie C, le plus faible échelon de l'administration qui compte 1,6 millions d'agents, bénéficient de cinq points d'indice supplémentaires. Cela représente une augmentation de 277,81 euros bruts annuels. Cette mesure, annoncée dès 2013 en même temps que le gel du point d'indice, suit un premier coup de pouce en 2014, pour maintenir ces agents au-dessus du Smic.

> Les aides familiales

Le plafond de la Sécurité sociale est revalorisé, et passe de 37.548 euros annuels à 38.040 euros. Les plafonds d’attribution des prestations familiales prestations (allocation rentrée, accueil du jeune enfant...) sont également revu à la hausse, de 0,7%.

Une réforme du congé parental vise à mieux le répartir entre les deux parents, mais selon ses détracteurs, il pourrait en réduire la durée pour les mère. Pour un premier enfant, ce congé est porté de six mois maximum à un an, à condition que les deux parents le prennent.

> Les transports

Le prix du gazole augmente de 4 centimes, et ceux de la SNCF augmentent jusqu’à 2,6%. En Ile-de-France, les tarifs grimpent de 2,9% en moyenne, avec une carte Navigo à 70 euros et des tickets à 1,80 euros l’unité.

La loi Thévenoud, qui définit les conditions d'exercice des professions de taxis, voitures de transport avec chauffeur (VTC) et moto-taxis, est appliquée.

> Imposition

La première tranche d’imposition, à 5,5%, est supprimée, ce qui devrait toucher 6,1 millions de foyers. Le nouveau barême commence donc à 9.690 euros. 460.000 retraités assujettis à la contribution sociale généralisée (CSG) passeront du taux réduit (3,8%) au taux normal (6,6%). Il y aura aussi des gagnants: 700.000 personnes doivent bénéficier d'une baisse de leur taux de CSG.

La redevance audiovisuelle augmente de 3 euros, à 136 euros en métropole (d’un euro à 86 euros en Outre-mer). Le prix du timbre augmente de 7% en moyenne.

> Immobilier

La TVA sur l’immobilier est abaissée à 5,5% pour les ménages modestes primo-accédants, achetant un appartement neuf dans les nouveaux quartiers. Les donations de logements neufs aux enfants et petits-enfants, avant fin 2016, bénéficient d'un abattement de 100.000 euros, comme les donations de terrains jusqu'à fin 2015, à condition qu'ils soient ultérieurement construits.

> Pacte de responsabilité

Première étape de la mise en oeuvre du dispositif, dont le "zéro charge" au niveau du Smic.

> Compte pénibilité

Ce compte qui permet aux salariés ayant exercé des métiers pénibles de pouvoir se former, travailler à temps partiel ou partir plus tôt à la retraite entre partiellement en vigueur.

J.S avec AFP