BFM Business

Bruno Le Roux demande aux patrons "d'arrêtent de pleurnicher"

Bruno Le Roux se plaint de l'attitude des patrons

Bruno Le Roux se plaint de l'attitude des patrons - -

Le président du groupe PS à l'Assemblée national n'a pas apprécié le "carton jaune" distribué par les chefs d'entreprise au pouvoir et leur réclame plus d'investissements.

"Je dis au patronat qu'il faut arrêter de pleurnicher". Bruno Le Roux veut que la grogne du patronat prenne fin. Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale a lâché un "coup de gueule", ce vendredi 11 octobre sur Europe 1 : "j'ai trouvé quelque peu indécent, en tout cas inacceptable, le comportement des chefs d'entreprise avec leurs cartons jaunes".

En effet, près de 2.000 patrons, réunis à Lyon sous l'égide du Medef et de la CGPME, avait adressé un carton jaune, le 8 octobre, à l'exécutif.

Un million d'emplois

"Et puis Pierre Gattaz nous dit: nous pourrions demain créer un million d'emplois", a poursuivi l'élu socialiste de Seine-Saint-Denis. "Mais à quelles conditions? D'une meilleure compétitivité? Nous le faisons. D'une réforme du marché du travail? Nous le faisons. D'une fiscalité qui puisse être discutée avec le patronat? Nous le faisons".

Le président du Medef a proposé la création d'un million d'emplois nets. Mais en contrepartie, il réclame un allégement de la pression fiscale sur les entreprises et moins de réglementation.

Diane Lacaze