BFM Business

Attali : « On peut éviter la récession »

BFM Business

L’ancien conseiller de François Mitterrand Jacques Attali a évoqué la crise financière et ses conséquences sur l’économie réelle.

Invité jeudi 16 octobre, Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand, économiste et écrivain, a tenu à se détacher du seul indice boursier pour analyser la crise : « D'abord, il faut commencer à regarder la crise autrement qu'avec la lunette des détenteurs du capital. Je suis absolument scandalisé de voir que tous les médias ne regardent qu'un seul indice, l'indice boursier. Ce n'est pas le seul critère, ça ne concerne qu'une petite partie des gens. Il faut regarder la réalité de l'économie ».

« La Bourse ne concerne qu'une petite partie des gens qui ont fait des profits gigantesques depuis 20 ans. N'oublions pas que l'indice boursier a augmenté de 120% quand les salaires en 20 ans ont progressé de 15%. Aujourd'hui, malgré sa baisse, la bourse américaine n'est qu'au niveau de l'été 2003. Je ne me souviens pas qu'à l'été 2003 les riches américains vivaient comme au Bangladesh. Donc il faut quand même relativiser les choses. Je suis convaincu qu'on peut éviter la récession. L'économie mondiale a tous les moyens d'une très forte croissance technologique, financière, humaine ».

« La Bourse est un indice infantile, qui indique soit la mode soit la panique mais absolument pas la réalité des choses. La Bourse avait trop monté, et maintenant elle baisse trop. La crise réelle, dont la Bourse n'a été qu'une traduction, vient d'un excès du système financier, qui a développé des activités totalement déconnectées du réel. Les banques, qui ont été les véhicules de ces produits financiers déconnectés, en ont souffert et les plans anglais, puis européen et américain, sont excellents pour recréer à la fois de la liquidité et de la solvabilité ».

La rédaction-Bourdin & Co