BFM Business

A Berlin, un centre commercial bientôt transformé en night-club?

Le Mall of Berlin avait ouvert en grande pompe en septembre 2014

Le Mall of Berlin avait ouvert en grande pompe en septembre 2014 - Odd Andersen - AFP

Une association de propriétaires de boîtes de nuit propose de racheter pour un euro symbolique le "Mall of Berlin" pour le transformer en un complexe dédié à la musique techno. Une idée iconoclaste qui vise surtout à sensibiliser l'opinion sur la disparition des clubs dans la capitale allemande.

Quand la vie nocturne tente de prendre le pas sur le consumérisme quotidien. A Berlin, ville connue pour son dynamisme culturel, un centre commercial gigantesque, le "Mall Of Berlin", ouvert en septembre dernier, pourrait être transformé en un nightclub géant.

La ClubCommission, une association berlinoise regroupant 140 entreprises spécialisées dans la vie nocturne, propose ainsi de racheter le mall pour le transformer en un complexe culturel géant.Cette initiative représenterait "un pas concret pour lutter contre la mort des clubs à Berlin", explique l'association, dans un communiqué.

Une "Techno tower"

Son président, Olaf Möller, a plus particulièrement en tête un temple dédié à la musique techno et baptisé "Techno Tower". Il compte également renommer "le Mall of Berlin" en "Hall of Berlin", et gommer ainsi la référence implicite au fameux mur de Berlin ("Wall" en anglais).

La ClubCommission indique avoir mené un sondage rapide parmi les 140 membres de son association et s'être rendue compte que de "nombreux propriétaires de club et d'organisateur d'événements étaient prêts à investir dans le site". Le prix proposé par la ClubCommission pour racheter les murs du centre commercial: un euro symbolique. Un prix qui "était très commun dans le passé", argue l'association.

Derrière cette proposition iconoclaste, la ClubCommission veut surtout attirer l'attention sur les menaces qui pèsent sur les clubs berlinois, explique thelocal.de. Parmi elles, l'extension de la route A100 qui pourrait déborder sur des terrains occupés par sept nightclubs.

Des déboires en série

Par ailleurs, la ClubCommission surfe également sur les polémiques liées au "Mall of Berlin". Les déboires se sont, en effet, multipliés, faisant les gros titres de la presse berlinoise. A tel point que le centre commercial s'est vu affublé du quolibet peu flatteur de "Mall of Shame" ("le Mall de la honte").

D'importantes malfaçons et des défaillances de sécurité ont tout d'abord été identifiées à l'intérieur du centre commercial, rapporte Slate.fr. Des ouvriers roumains ont par la suite manifesté, la société chargée de la construction du site ne leur ayant pas versé leurs salaires. Et, pour couronner le tout, la compagnie en charge du projet, la FCL Fettchenhauer Controlling und Logistic, s'est déclarée en faillite à la mi-décembre, explique le Berliner Zeitung. Sur son ardoise, 4 milliards d'euros de dettes non honorées envers d'autres entreprises impliquées dans la construction.

J.M.