BFM Business

Coronavirus: un collectif de passagers porte plainte contre la compagnie Costa Croisières

207 passagers d’un paquebot de croisière, ayant contracté le coronavirus, ont déposé plainte pour blessures et homicides involontaires ainsi que pour mise en danger de la vie d’autrui contre le croisiériste.

La croisière ne s’amuse plus. Plus de 200 passagers du Costa Magica, un bateau de la compagnie Costa Croisières, ont porté plainte contre cette dernière après avoir contracté le coronavirus à leur retour de vacances.

Fin février, le navire largue les amarres depuis Point-à-Pitre en Guadeloupe avec à son bord 2303 passagers dont plus de 1000 Français. Un voyage maintenu malgré la crise sanitaire qui ne cesse de s’étendre partout dans le globe et alors que plusieurs navires de croisière sont touchés par le virus. 

“Comment le bateau peut nous cacher cette information?”

“On nous dira presque tout et n’importe quoi pour justifier qu’il n’y avait pas de report ou d’annulation possible”, soutient Stéphanie Dubois, membre du collectif de passagers du Costa Magica.

La compagnie explique aux passagers qu’aucune difficulté ne devrait affecter la croisière alors que plusieurs destinations préviennent le navire qu’il ne pourra faire escale dans leurs ports. 

“Comment le bateau peut nous cacher cette information? Cela crée une tension entre les gens qui ne veulent pas y croire à bord, ceux qui en étaient persuadés, ceux qui sont dans le doute, il y a des bagarres, des mouvements de foule”, relate la passagère. 

Les passagers français sont finalement autorisés à quitte le navire le 15 mars, soit plus de deux semaines après leur départ. Plus de 200 d’entre eux présentent à leur retour en France des symptômes du Covid-19, 3 vont en mourir et d’autres en conserveront de très lourdes séquelles. 

“On a besoin de savoir”

Me Philippe Courtois, qui représente 180 passagers du Costa Magica, s’interroge sur le respect des règles sanitaires et les moyens mis en place par la compagnie pour protéger les passagers durant la croisière.

“On a besoin de savoir. L’ensemble des familles a besoin de savoir ce qui s’est passé. Pourquoi cette croisière de rêve a quasiment tourné au cauchemar”, demande l’avocat. 

De son côté la compagnie Costa Croisières a annoncé début juillet prolonger la suspension de ses croisières dans le monde jusqu'au 15 août 2020 ainsi que l’annulation de toutes ses croisières estivales en Europe du Nord. 

Hugues Garnier Journaliste BFMTV