BFM Business

Yves Rocher rachète une marque de produits de beauté israélienne

Le groupe Rocher, propriétaire de la marque de cosmétiques Yves Rocher, a pris une participation majoritaire dans l'entreprise israélienne de savons artisanaux Sabon.

Le groupe Rocher, propriétaire de la marque de cosmétiques Yves Rocher, a pris une participation majoritaire dans l'entreprise israélienne de savons artisanaux Sabon. - Eric Piermont-AFP

Le spécialiste français de la beauté par les plantes acquiert Sabon, société israélienne de savons artisanaux à la coupe. Ses produits utilisent la boue ou les sels de la mer Morte. Yves Rocher rachète aussi deux de ses distributeurs en Roumanie et à Hong Kong.

Yves Rocher accélère à l'international. Sa maison-mère, le groupe familial Rocher, vient de prendre une participation majoritaire (dont le niveau n'a pas été précisé) dans l'entreprise israélienne de savons artisanaux Sabon, créée en 1997. Présent dans 14 pays avec une centaine de magasins, dont une quarantaine au Japon, une quinzaine aux États-Unis et une dizaine en France (depuis 2010), Sabon (480 salariés) réalise un chiffre d'affaires d'environ 100 millions d'euros. Cette acquisition vise à développer l'activité du groupe français hors de la zone Euro où il réalise encore la majorité de ses ventes.

L'une des spécialités de la société israélienne qu'elle rachète, est la vente à la coupe de savons artisanaux dans ses magasins, à la demande des clients. Ces savons tiennent encore une place prépondérance sur les comptoirs de ses boutiques même si celles-ci ont diversifié la gamme des produits vendus au fil des ans.

Sabon puise ses ingrédients dans la mer Morte

La particularité de Sapon est d'utiliser des ingrédients puisés dans la mer Morte. Sels, boue ou algues se retrouvent dans ses savons mais aussi dans ses produits de gommage pour le corps.

Le groupe français a annoncé en parallèle le rachat de deux distributeurs de sa marque Yves Rocher à l'étranger, "Cosmétiques de France" en Roumanie, dont les 40 magasins et 170 salariés vont rejoindre la filiale roumaine du groupe, et le partenaire hongkongais Yes Green, une chaîne de vingt magasins avec 90 salariés dans la région administrative de Hong Kong. Le montant de ces acquisitions n'a pas été précisé.

Yves Rocher veut développer les ventes de ses boutiques

Il s'agit des premiers rachats notables du groupe Rocher depuis 2012. La marque de cosmétique avait alors pris une part majoritaire dans la société turque Flormar, numéro un du maquillage dans le pays. Sous la houlette du PDG, Bris Rocher, petit-fils du fondateur, le groupe a aussi opéré un virage stratégique en réduisant considérablement sa part de vente par correspondance (VPC), à moins d'un quart de son chiffre d'affaires, au profit des ventes en magasins tout en mettant davantage le cap à l'international.

Le groupe Rocher, présent dans les cosmétiques avec ses autres marques Dr Pierre Ricaud, Daniel Jouvance ou Kiotis, mais aussi dans les produits d'entretien de la maison (Stanhome) et les vêtements pour enfants (Petit Bateau), devrait réaliser un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros en 2016, en hausse de 2%, et même de 4 à 5%, à taux de change constants. Le groupe vise pour 2017 une croissance de 4% de ses ventes globales, grâce notamment à ses nouvelles acquisitions. Il emploie 16.000 personnes dans le monde, dont 6.500 en France.

Frédéric Bergé avec AFP