BFM Business

Vous ne savez pas bricoler? Bricorama, Leroy-Merlin, Castorama ont chacun une solution

Plusieurs enseignes (Bricomarché, Bricorama) des Mousquetaires s'allient à Youpijob. Elles aident leurs clients ayant des petits travaux à réaliser chez eux à choisir sur cette plateforme, des bricoleurs amateurs contre rémunération. Leroy-Merlin et Castorama ont noué des partenariats similaires pour fidéliser leur clientèle.

Trois enseignes spécialisées des Mousquetaires veulent aider leurs clients à trouver un bricoleur amateur capable de réaliser de petits travaux chez eux. "Nous testons et développons de nouveaux services afin d'accompagner nos clients. Ils n'ont pas toujours le temps ni les bons outils et sont parfois réticents à l'idée de faire eux-mêmes leurs petits travaux de bricolage", explique Thierry Coulomb, président d'ITM Equipement de la maison, qui regroupe les enseignes Brico Cash, Bricomarché et Bricorama.

Le partenariat avec le site YoupiJob, accrédité "services à domicile", permet de recruter un particulier bricoleur (baptisé "jobeur") en bénéficiant de 50% de réduction d'impôts.

Des petits travaux boudés par les artisans professionnels

Les petits travaux de bricolage (changer un robinet, fixer des meubles de cuisine au mur) sont souvent boudés par les artisans qualifiés. La plupart préfèrent réaliser des travaux de grande ampleur chez les particuliers (installation d'une cuisine, rénovation de la façade), rechignant à se déplacer pour quelques heures de travail, qu'ils jugent faiblement rémunératrices.

L'accès à Youpijob s'effectue directement en magasin via l'application Brico Connect, sur smartphone ou tablette, dont disposent les vendeurs des enseignes de bricolage concernées. Lorsqu'ils identifieront un besoin ou une difficulté pour la réalisation de travaux chez un client, le conseiller remplira avec lui le formulaire en ligne, afin d'estimer le montant des travaux à réaliser. En retour, la plateforme proposera un devis que le vendeur pourra directement valider avec le client, toujours en magasin. Seulement neuf points de ventes pilotes Bricomarché et Brico Cash proposent le service pour l'instant.

Leroy-Merlin et Castorama ont des partenariats similaires

Avec ce service d'aide aux petits travaux, le groupement des Mousquetaires a toutefois été devancé par Leroy-Merlin (groupe Adeo) qui, depuis 2015, s'est associé au site Frizbiz. Très récemment, Castorama s'est adossé à la plateforme Needelp pour proposer dans ses 101 magasins ce service de mise en relation avec des bricoleurs. L'enseigne bénéficie de l'expérience accumulée par Brico Dépôt, l’autre enseigne française du groupe Kingfisher qui propose déjà ce service avec cette même plateforme.

Pour rassurer les clients, ces plateformes de mise en relation entre particuliers proposent en plus de la réalisation de travaux une assurance (Axa pour Frizbiz et Youpijob, la Maif chez Needelp) ainsi qu'une notation et une vérification de l'identité des bricoleurs inscrits sur ces sites, dont certains se présentent comme des professionnels qualifiés.

Un risque "d'ubérisation" pour les pros du bâtiment?

Même si ce phénomène pourrait faire penser à une "ubérisation" des métiers du bâtiment, une étude de la fédération française du bâtiment avait estimé en 2017 que ces plateformes numériques n'avaient capté que 11% du marché des petits travaux. Dans cette enquête réalisée auprès de 1330 professionnels du bâtiment, 63 % des artisans et entrepreneurs connaissaient au moins une plateforme sur Internet, et s'ils n'étaient que 13% à affirmer qu'elles ont généré une concurrence pour leur activité, 52% estimaient qu'elles étaient un danger pour la profession.

Frédéric Bergé