BFM Eco

Vers l'ouverture des boulangeries 7 jours sur 7 à Paris?

La FEB s’appuie sur un sondage de l‘institut IFOP en février 2020 selon lequel 62% des Parisiens sondés estiment que les boulangeries à Paris devraient avoir la possibilité d’ouvrir tous les jours.

La FEB s’appuie sur un sondage de l‘institut IFOP en février 2020 selon lequel 62% des Parisiens sondés estiment que les boulangeries à Paris devraient avoir la possibilité d’ouvrir tous les jours. - Fédération des entreprises de boulangerie

Fort d'un sondage Ifop montrant que 62% des Parisiens seraient pour, ce syndicat professionnel milite pour l'ouverture 7 jours sur 7 des boulangeries à Paris. Ces commerces sont actuellement tenus de fermer un jour par semaine. Dans plusieurs départements, les arrêtés obligeant ces commerces à fermer un jour par semaine ont été abrogés.

Les boulangers s'invitent à leur manière dans la campagne des municipales à Paris. "La Fédération des Entreprises de Boulangerie attire l’attention des candidats à la mairie de Paris sur l’obligation de fermeture hebdomadaire, à laquelle la profession est soumise" précise ce syndicat professionnel qui déplore cette obligation qui, selon lui, "n’est plus adaptée aux habitudes de consommation des Parisiens". 

La fédération appuie sa revendication sur un sondage réalisé par l’Institut IFOP en février dernier, selon lequel 62% des 1114 Parisiens sondés "estiment que les boulangeries à Paris devraient avoir la possibilité d’ouvrir tous les jours."

"Une mesure qui freine l'activité des commerces concernés"

Pour la FEB, "il n’est pas compréhensible que ce type de réglementation soit encore en vigueur en France et a fortiori à Paris". La fédération milite ouvertement "pour une annulation de cette mesure, qui freine l’activité des commerces concernés, la liberté d’entreprendre et prive les consommateurs d’un accès à un point de vente de pain chaque jour de la semaine".

Elle revendique l'abrogation en septembre 2019 par le préfet de la Corrèze et à l’issue d’une consultation des boulangeries du département, de l’arrêté préfectoral du 5 juillet 1996, qui obligeait les boulangeries à fermer un jour par semaine. La fédération ajoute qu'à la suite du jugement du Tribunal administratif d’Amiens en juin 2019, la préfète de la Somme a signé, le 25 septembre 2019 l’arrêté d’abrogation qui annule l’arrêté préfectoral du 21 janvier 1993 permettant aux boulangeries d'ouvrir 7 jours sur 7.

Frédéric Bergé