BFM Eco

Une PME bretonne vend du poisson qui reste frais pendant dix jours

Une barquette de la gamme 100% bretonne d'Océfrais.

Une barquette de la gamme 100% bretonne d'Océfrais. - DR

Grâce à un système de pasteurisation à haute pression, Skin Pack Océan arrive à proposer des poissons qui peuvent rester frais jusqu'à dix jours dans le frigo du client. Une première.

Du poisson frais, pêché sur les côtes bretonnes qui peut se conserver jusqu’à dix jours au frigo, contre seulement trois pour les autres poissons en barquette, voilà la prouesse réalisée par une petite PME bretonne, Skinpack Océan, pour leur gamme de poissons Océfrais. Les deux fondateurs, Frédéric Scelles et Jonathan Arnadeau, ont été récompensés pour leur concept lors du Labo de l’innovation, organisé par le magazine spécialisé Produits de la Mer à la fin du mois de septembre.

Skinpack Océan arrive à tripler la durée de conservation de leurs poissons sous vide: dos de julienne, lieu noir et pavé de merlu grâce à un système de pasteurisation à froid à haute pression, développé par une autre entreprise lorientaise, Cinq degrés Ouest. L’idée de ce poisson d’un nouveau genre est venue à Jonathan Arnadeau d’Angleterre, où des poissons "sous skin", cet emballage qui épouse la forme du produit, étaient déjà vendus. Après avoir importé une première gamme de poissons d’origine norvégienne en 2014, leurs clients leur ont fait part d’une volonté d’avoir des produits locaux. En 2016, ils lancent leur "projet Breton". Après avoir mis plus d’un an à trouver la bonne formule, le duo a pu commercialiser sa gamme de poissons labellisés "Pavillon France" fin 2017.

5 euros pour 250 grammes de poisson frais

Les poissons pêchés sur les côtes bretonnes sont achetés à la criée de Lorient dès 4h00 du matin. Ils sont ensuite préparés, découpés et mis en barquette dans leur usine de production, avant d’être envoyés en pasteurisation. A midi, le camion de livraison passe récupérer les barquettes, qui peuvent être proposés aux clients dès le surlendemain.

"Nos poissons ont une date limite de consommation de 12 jours à partir de la pressurisation, ce qui laisse au client 9-10 jours pour consommer le produit", précise Jonathan Arnaudeau. Et pour déguster ces poissons, il suffit de les réchauffer deux minutes et demie au micro-onde dans leur barquette. Le client peut évidemment opter pour un autre mode de cuisson s’il préfère.

La petite entreprise a déjà passé un accord avec Leclerc, pour distribuer les produits dans les supermarchés et drives de l'enseigne en Bretagne, Loire-Atlantique et Vendée. "Nous misons beaucoup sur le Drive, parce qu’on s’est rendus compte que l’offre en poisson y était souvent insuffisante", confie Jonathan Arnaudeau. L'entreprise y vend la barquette de 250 grammes autour des 5 euros.

Skinpack Océan produit entre 600 et 800 barquettes par semaine et l’objectif est d’atteindre une production de "2000 barquettes d’ici la fin de l’année".

Hugo Baudino