BFM Business

Une appli anti-gaspillage alimentaire géolocalise les invendus des grandes surfaces

Une appli mobile soutenue par Marc Simoncini (ex-Meetic) recense les distributeurs ayant noué des accords avec des associations pour mettre à disposition leurs invendus consommables, et ceux qui ne l'ont pas encore fait.

À l'occasion de la journée mondiale de l'alimentation, ce lundi 16 octobre, les initiatives concrètes (appli zerogachis, ou symboliques se multiplient pour juguler le gaspillage alimentaire. Alors qu'une loi de 2016 met à l'amende les grandes surfaces qui refusent de mettre leurs invendus alimentaires consommables à disposition d'associations qui en font la demande, une application mobile et gratuite se propose de recenser les distributeurs qui ont des accords dans ce sens avec le monde associatif, et ceux qui n'en ont pas.

Son lancement se fait ce lundi à Lille en présence de responsables du groupe Auchan et de Xavier Bertrand, président LR de la région Hauts-de-France.

Plus de 7000 supermarchés recensés dans l'appli

L'application TheFoodlife, reliée au site éponyme thefoodlife.org, recense et cartographie plus de 7000 supermarchés en France, dont la superficie est comprise entre 400 et 2500 mètres carrés. Sur une carte de France, chaque grande surface est figurée par un onglet où apparaissent l'enseigne, l'adresse et un numéro de téléphone.

En cliquant sur un supermarché, on obtient les coordonnées des associations caritatives habilitées avec lesquelles il collabore pour ses invendus. À charge pour ce magasin de renseigner le volume de produits frais à distribuer et l'heure à laquelle ils seront disponibles pour que les associations puissent venir les récupérer.

Si aucune information n'est intégrée, cela signifie que soit le supermarché n'a pas (encore) renseigné les informations, soit qu'il n'a pas contracté de partenariat avec des associations. Celles-ci pourront alors géolocaliser les supermarchés à contacter pour mettre en place un processus de récupération. L'application servira donc à "relancer" les distributeurs qui n'ont pas (encore) joué le jeu de la mise à disposition de leurs invendus.

Le site thefoodlife.org devrait intégrer dans les semaines à venir tous les hypermarchés dont la surface est supérieure à 2500 mètres carrés ainsi que les supérettes de moins de 400 m2, selon son instigateur Arash Derambarsh, élu municipal de la ville de Courbevoie (Hauts-de-Seine) et l'un des initiateurs de la loi du 3 février 2016 contre le gaspillage alimentaire.

Le développement de cette application a pu se faire grâce au soutien financier de Marc Simoncini, fondateur du site Meetic et créateur du fonds d'investissement Jaïna. Grâce à ce puissant "partenaire", l'appli thefoodlife est disponible en téléchargement aussi bien sur l'Apple Store que sur le Play Store de Google.

"Depuis le vote de la loi (qui institue une amende de 3750 euros pour toute grande surface qui refuserait de mettre ses invendus à disposition d'une association agréée, NDLR), 5000 nouvelles associations locales se sont créées pour récupérer et distribuer des invendus alimentaires, et plus de 10 millions de repas ont été distribués" a affirmé Arash Derambarsh, qui sera reçu mercredi à l'Elysée.

Le gaspillage alimentaire représente 20 kilos de déchets par an et par personne en France, selon le ministère de l'Agriculture. Devant l'ampleur du phénomène, bien d'autres applications ou site internet (toogoodtogo, zero-gachis) ont aussi vu le jour pour aider les commerçants à gérer leurs invendus

Frédéric Bergé