BFM Business

Un magasin Monoprix organise un challenge entre salariés qui crée un bad buzz

-

- - Kenzo Tribouillard- AFP

A Boulogne-Billancourt, la direction de Monoprix a proposé à ses clients de voter pour ses vendeurs préférés, regroupés en équipes de couleur. Une initiative que dénonce une habituée du magasin sur Twitter, qui y voit un remake de "Koh lanta au boulot". D'autres consommateurs lui ont emboîté le pas.

Quatre équipes de vendeurs en concurrence : les bleus, les verts, les rouges et les gris. Un magasin Monoprix de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-seine) a eu l'idée d'organiser un challenge cette semaine parmi ses collaborateurs. L'objectif était de recueillir le meilleur taux de satisfaction auprès de la clientèle. Et c'est donc les clients qui étaient amenés à voter pour leur équipe préférée identifiée par un badge de couleur. Dans le magasin des panneaux invitaient les consommateurs à déposer le jeton de couleur de leur équipe préférée dans une boîte.

Une initiative qui a choqué une cliente, Virginie, qui a publié le 26 avril sur twitter une photo du panneau, repéré par France info. "Voter pour les meilleurs salariés qui se promènent tous avec des grands ronds épinglés sur eux ON PEUT ARRÊTER CETTE ESCALADE DE DENONCIATION DE L’AUTRE ?"

Une publication qui a connu un écho inhabituel pour son auteur, avec plus de 238 commentaires, 2100 retweet et 4400 like. Les messages s'indignent aussi des conséquences de cette mise en concurrence entre salariés, avec la crainte de créer un mal-être, une inutile pression entre eux ou encore que l'équipe perdante soient remerciée. Certains appellent au boycott de l'enseigne.

Le service SAV de Monoprix s'est adressé à Virginie pour lui offrir des explications. Il parle d'une "simple initiative pour améliorer la satisfaction client. Un challenge ludique construit avec nos équipes. Evidemment, pas d'évaluation, pas de sanction. Juste le sourire en objectif !"

"Je veux bien vous croire mais alors il serait bien de faire de la pédagogie auprès de vos clients, parce que la, on a juste l’impression que vos salariés sont coincés dans un Kho Lanta de boulot pas très cool", a répondu Virginie.

Contacté par France Info, Monoprix a donné quelques détails sur ce challenge, qui "est une animation d'équipes mise en place depuis le début de la semaine, réservée aux hôtes et hôtesses de caisse. On constitue une équipe avec les trois ou quatre collègues qui ont les mêmes horaires." L'opération a été menée en accord avec les salariés, précise l'enseigne, et aucun ne s'est plaint.

Monoprix reconnaît une "maladresse", mais assure que les salariés ne sont pas mis en concurrence. "L'équipe qui a le plus de jetons sera récompensée mais il n'y a pas de prime versée".

L'opération a de toute façon pris fin samedi.